Un monde d'avance, France info

Face aux incendies aux États-Unis, les riches se payent des "pompiers privés"

Avec la multiplication des incendies, de leur fréquence et de leur violence, des entreprises privées proposent leurs services aux familles aisées et à des associations de quartiers : protéger leurs biens en complément du travail des pompiers.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des pompiers interviennent à Windsor, en Californie, aux Etats-Unis, le 27 octobre 2019.
Des pompiers interviennent à Windsor, en Californie, aux Etats-Unis, le 27 octobre 2019. (PHILIP PACHECO / AFP)

Quand les pompiers sont sur tous les fronts, que les flammes avancent et que l'argent n'est pas un problème... que faire ? Aux États-Unis, les plus aisés, s'achètent des pompiers privés. "Encore un exemple de ce qui les sépare du reste du monde" écrit le New York Times, qui décrypte cette nouvelle tendance.

Le quotidien prend un exemple, alors que les incendies ravagent la Californie : une entreprise, basée à Sacramento, propose ses services ponctuellement à des familles ou des associations de voisins menacées par les incendies. Prix d'une journée d'intervention : 3 000 dollars. Que l'État fasse appel au renfort de groupes privés, ce n'est pas nouveau. Depuis les années 1980, c'est une réalité. Mais que des particuliers s'achètent une protection contre les flammes, c'est un business émergent et qui s'annonce florissant.

Le couple West-Kardashian a médiatisé la pratique

La pratique a été médiatisée par un couple célébrissime : le rappeur Kanye West et sa femme, star de la téléréalité, Kim Kardashian. Il y a un an, ils ont dû être eux aussi évacués de leur villa, sur les collines de Los Angeles. Les pompiers luttant sur d'autres fronts, ils ont appelé une société privée, en précisant bien sûr à la télévision un peu plus tard qu'ils avaient demandé à l'équipe de ne pas veiller seulement sur leur maison mais aussi sur celle des voisins. Ce qui a beaucoup fait rire (ou agacé, c'est selon) les autorités locales. Les Kardashian ont d'ailleurs essuyé à l'époque de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux. Épinglés par ceux, moins fortunés, qui avaient vu leurs biens partir en fumée.

Mais ces entreprises privées, ces familles, ont leurs arguments, en disant en substance que les pompiers "traditionnels" ne suffisent plus. Qu'ils sont de toute façon épuisés et en sous-effectifs face à la violence et la fréquence des incendies. Et qu'il faut bien se protéger.

Un renfort... ou une charge supplémentaire

Les syndicats de pompiers eux, ne voient pas les choses sous le même angle. Loin de considérer ces équipes privées comme un renfort ou une aide, ils estiment au contraire qu'elles peuvent être une charge supplémentaire. Parce que ces équipes ne communiquent pas ou mal avec les équipes officielles, qu'elles font les choses dans leur coin, qu'elles peuvent être aussi un frein aux évacuations, tout en pompant les ressources en eau.

Les pompiers, qui ne cessent en Californie d'appeler au calme, à l'organisation, au respect des consignes, sont encore intervenus d'ailleurs la nuit dernière sur une colline prisée par les stars, toujours près de Los Angeles. 1 100 pompiers, hommes et femmes, ont été mobilisés. Des milliers d'habitants ont été appelés et réveillés en pleine nuit et évacués. Et parmi eux, le basketteur vedette des Lakers Lebron James, qui a galéré comme d'autres à trouver un abri pour la nuit... Ou encore Monsieur Terminator Schwarzenegger en personne qui a appelé à respecter les directives des pompiers : filer et vite. En Californie, près de 180 000 personnes ont été évacuées ces derniers jours.

Des pompiers interviennent à Windsor, en Californie, aux Etats-Unis, le 27 octobre 2019.
Des pompiers interviennent à Windsor, en Californie, aux Etats-Unis, le 27 octobre 2019. (PHILIP PACHECO / AFP)