Transportez-moi, France info

Transportez-moi. L'Europe des transports (1)

Les élections européennes et l'importance de l'Europe pour la mobilité.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Devant la Commission européenne, à Bruxelles (Belgique), le 14 octobre 2008.
Devant la Commission européenne, à Bruxelles (Belgique), le 14 octobre 2008. (MAXPPP)

Nous allons voter pour les 79 députés français sur un total de 705 élus européens. Ces députés, vont, entre autres, travailler sur les transports. L'importance est de taille, la libre circulation, qui facilite les échanges commerciaux et culturels, implique des règles. Que cela soit pour l’avion, le maritime et le fluvial et enfin le ferroviaire, c’est tout l’objet des différentes commissions.

Concernant le ferroviaire, l’Europe, il y a quelques années, a bloqué la fusion du français Alstom à l’allemand Siemens, ce qui aurait pu en faire l’un des champions du monde dans ce secteur. Cela aurait pu créer "l’airbus du ferroviaire". Mais en attendant, l'Europe a tout de même continué de simplifier les procédures et harmonisé les normes. 

Il n’y a pas si longtemps, la largeur des voies n’était pas la même partout ! On a ainsi ouvert pour tous les pays membres un marché de 500 millions d’habitants. Jean-Pierre Farandou, président du transporteur Keolis, filiale de la SNCF, en a fait le constat : grâce à l'Europe, l'ouverture des marchés, entre les différents pays qui la composent, a pu être envisageable et réalisable. 

Le siège de la SNCF à Paris, le 15 octobre 2018.
Le siège de la SNCF à Paris, le 15 octobre 2018. (MANUEL COHEN / AFP)

Cela se confirme également dans le milieu de l'aéronautique et de l'espace. Sans l'Europe, Airbus n’aurait jamais existé. Le développement d’un nouvel avion de ligne coûte entre trois et sept milliards d’euros. Un risque commercial immense pour un seul pays. Or, le marché européen et les pays membres d’Airbus ont permis, non seulement de résister à Boeing, mais de le dépasser dans certains secteurs. Son succès a fait le bonheur des équipementiers comme le français Safran, devenu le premier motoriste au monde. Aujourd'hui, la société s'est associée à Airbus pour les fusées.

En effet, l’espace fut longtemps un enjeu stratégique entre les États-Unis et l’Union Soviétique. C'est d'ailleurs dans quelques semaines, les 50 ans du premier pas sur la Lune ! Mais l’Europe est rapidement devenue un des leaders des lancements de satellites avec notamment Arianespace et le site de Kourou. Il y va de l’indépendance des pays européens. Michel Tognini, ancien astronaute et ancien directeur des vols habités au sein de l’agence spatiale européenne, explique que sans l'union des pays au sein de l'Europe, les performances des astronautes auraient été différentes voire moins efficaces. Leur entraînement étant désormais le même pour tous, sans différence d'un pays à un autre. 

Une fusée Ariane 5 décolle du centre spatial de Kourou, en Guyane française, le 25 janvier 2018.
Une fusée Ariane 5 décolle du centre spatial de Kourou, en Guyane française, le 25 janvier 2018. (JM GUILLON / ARIANESPACE)

Mais pour ces moyens de transports, il faut bien entendu de l’énergie et notamment des énergies nouvelles, là aussi un enjeu important que l'Europe se doit de respecter. C’est ainsi que pour nous éloigner de la dépendance de la Chine, on parle d’une usine européenne de batterie et un plan hydrogène. Pierre-Étienne Franc est vice-président d’Air Liquide, il maintient que l'Europe leur apporte depuis 15 ans un soutien fondamental de quasiment tous leur projets.

Mais l’Europe, c’est aussi de puissants lobbys au parlement ou à la commission. Car les lois votées se doivent d’être respectées par les pays membres sous peine d’amende. 

Les lobbyistes n'obtiennent aucun rendez-vous, avec le parlement ou la Commission européenne, s'ils ne montrent pas patte blanche !

Claude Turmes, ministre luxembourgeois de l’Énergie et de l’Aménagement du territoire

Récemment, le scandale Bayer/Monsanto a prouvé que les lobbys poussaient de temps en temps le bouchon un peu loin, en fichant les élus et même des journalistes. Il y a donc des lobbys qui sont là pour éclairer, informer les élus, mais aussi ceux le plus souvent mis en lumière et qui sont des influenceurs pouvant être redoutables. Pour entrer au parlement, ces lobbys doivent désormais s’inscrire sur un fichier consultable. Et nombre de députés déclarent leurs rendez-vous par souci de transparence. 

Le coup de cœur de cette semaine est pour un programme européen de pistes cyclables. Il s'agit de EuroVélo Route, un dispositif d’itinéraires cyclables qui traversent toute l’Europe du nord au sud, et d’est en ouest. Je vous conseille d'emprunter celle qui vous fait pédaler de l'Atlantique à la Mer noire, en suivant les rives de la Loire et du Danube, le tout financé en partie par l'Union européenne.

Photo d\'illustration.
Photo d'illustration. (MAXPPP)

La semaine prochaine, "Transportez-moi" se penchera de nouveau sur l'Europe des transports avec les résultats et les chantiers en perspective pour les transports. 

Devant la Commission européenne, à Bruxelles (Belgique), le 14 octobre 2008.
Devant la Commission européenne, à Bruxelles (Belgique), le 14 octobre 2008. (MAXPPP)