Cet article date de plus de dix ans.

Les hauts revenus au chômage seront-ils moins indemnisés après 2012 ?

écouter (5min)
La course aux économies des deniers publics se pousuit… après le débat sur les niches fiscales, voici celui sur les indemnités chômage des hauts revenus !
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Réunie en campus d’été ce week-end à Marseille, l’UMP va donner le coup d’envoi de la campagne 2012, et le grand ordonnateur du projet présidentiel – le ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire – lance un pavé dans la mare... l’idée tient en trois lignes dans une interview au magazine l’Express cette semaine. A la question « comment redresser les finances publiques tout en relançant la croissance ? » Bruno Le Maire répond par une autre question : « comment pouvons-nous garder un dispositif d’indemnisation du chômage parmi les plus généreux au monde, en particulier pour les hauts salaires ?!! ». En clair : chers cadres supérieurs en mal d’emploi et bénéficiant de l’assurance chômage : vos indemnités de demain ne devraient plus ressembler à celles d’aujourd’hui !

L’idée serait donc de plafonner les allocations chômages pour les hauts salaires au nom de l’équité…

C’est l’idée, effectivement. Aujourd’hui, la France est le plus généreux des pays européens avec (pour celles et ceux qui perdent un poste à responsabilité) un plafond d’indemnisation de 5.800 euros par mois et parfois jusqu'à trois ans. En Allemagne, ce plafond est de… 2.200 euros mensuels pendant… 2 ans. On voit tout de suite le manque à gagner pour les finances publiques de ce côté-ci du Rhin ! Reste à savoir combien de personnes seraient concernées et les sources d'économies possibles car Bruno Le Maire ne rentre pas dans les détails.

Cela dit, le projet de plafonner les indemnités chômage n’est pas nouveau…

On se souvient des déclarations en ce sens de Pierre MEHAIGNERIE au mois de janvier dernier… l'idée n'était pas allée plus loin. L’ouvrage est donc remis sur le métier, au risque de mécontenter une partie de l’électorat traditionnel de droite auquel appartiennent beaucoup de cadres supérieurs... d'un autre côté, en stigmatisant les différences entre chômeurs les plus pauvres et chômeurs les plus riches, Bruno Le Maire chauffe les syndicats à blanc : qu’il touche 5.800 ou 1.000 euros d’indemnités par mois, un chômeur restera toujours un chômeur à défendre…invité de France Info ce matin, le secrétaire général de la CGT, Bernard THIBAULT, a dénoncé la volonté du gouvernement de renforcer les clivages entre les français.

Vous pensez que la proposition de Bruno Le Maire aboutira ?…

L’idée va faire son chemin… à un seul détail près : le système d’indemnisation des cadres concernés ne figure pas parmi les régimes déficitaires. Il faudra alors expliquer pourquoi on met les "meilleurs élèves" à l’index… ce qui nécessitera une sacrée dose de pédagogie !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.