Tout Info, tout éco, France info

Le prix du crédit immobilier continue de baisser

Les taux d'intérêts des crédits immobiliers accordés aux particuliers poursuivent leur baisse entamée il y a 8 ans. Ils ont atteint en février un plus bas historique. Est-ce pour autant le moment d’acheter ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(C'est l'heure de faire des calculs... pour propriétaires et locataires © Maxppp)

Les taux de crédits accordés par les banques ont atteint en février, en moyenne, 2,2% contre 2,3% en janvier.

Et il n'y a pas de raison que cela s'arrête en si bon chemin, du moins à court terme, car les taux de la Banque Centrale Européenne - qui font partie des facteurs permettant de fixer les prix des crédits immobiliers - sont quasi nuls.

La grosse interrogation concerne le moment où les taux vont remonter aux Etats-Unis, ce qui pourrait modifier la donne de ce côté-ci de l'Atlantique.

Difficile donc de prévoir pendant combien de temps encore la baisse des taux dans l'immobilier va se poursuivre.

 

Est-ce à dire que, si on en a les moyens, c'est le moment d'investir dans la pierre ?

 

Je me passerai bien de donner des conseils mais, de toute évidence, les conditions sont bien meilleures aujourd'hui qu'elles ne l'étaient il y a encore deux ans. Et si on remonte à 2008, le gain de pouvoir d'achat est d'environ 20%, selon le Crédit Foncier. 

En réalité, quand un taux baisse, on gagne à la fois sur le montant du crédit et sur les intérêts d'emprunts.

Pour le patron du groupe d’agences immobilières Centuty 21, Laurent Vimont, ‘’la bonne question n'est pas de savoir si c'est le moment d'acheter, il faut plutôt se demander si on peut passer du JE VEUX ACHETER au JE PEUX ACHETER" .

 

Réponse ?

 

La baisse des taux rend, en quelque sorte, les acheteurs "plus riches".

Prenons un exemple : si vous fixez avec votre banquier une mensualité de remboursement de 1000 euros par mois sur 20 ans, avec des taux à 4 et demi%, la banque va vous prêter environ 145.000 euros.

Pour la même mensualité de 1000 euros sur 20 ans, avec un taux qui a baissé de moitié, la banque va vous prêter 190.000 euros. Vous aurez donc gagné au passage 45.000 euros.

Un magot supplémentaire qui peut déclencher la décision d'investir. Mais cette décision appartient à chacun... le mieux est d’en parler avec son banquier ou son conseiller financier.

(C'est l'heure de faire des calculs... pour propriétaires et locataires © Maxppp)