Cet article date de plus de six ans.

Et si le travail était la solution ?

écouter (5min)
Les 15ème Rencontres économiques organisées par le Cercle des économistes se tiennent à Aix-en-Provence jusqu’à dimanche soir. On y parle du travail avec cette question, dont la formulation est pour le moins étonnante : "Et si le travail était la solution ?"
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie, est attendu ce week-end aux 15e Rencontres économiques d'Aix-en-Provence © Fred Lancelot/Reuters)

C’est vrai que la question vaudrait aussi dans l’autre sens : "Et si la solution c’était le travail"… A vrai dire, les deux formulations arrivent à la même conclusion : le travail, solution… au chômage de masse. Avec 5 millions de chômeurs, il est plus que temps de s’interroger sur la pertinence de nos politiques d’emploi, de nos règles et de tout ce qui crée de la complexité qui alimente aussi la contestation et la poussée du populisme.

Une fois qu’on a dit cela, ce n’est qu’un constat, malheureusement sans propositions.

C’est justement l’objectif de ce rendez-vous aixois : économistes, patrons, chercheurs, scientifiques et politiques en provenance du monde entier et une centaine d’étudiants participent aux débats. On compte 200 invités en provenance de 30 pays, tous vont plancher pendant trois jours. On verra ce qu’il en est dimanche midi avec la déclaration finale.

Il y a plusieurs axes de réflexion, il s’agit de tenter de comprendre et de s’interroger sur l’impact du vieillissement de la population, de l’immigration et de la technologie sur le marché de l’emploi.

Et dans les faits, qu'est-ce-que ça donne ?

Sur la technologie, l’innovation est certainement une condition nécessaire, mais pas suffisante, de la croissance économique. Si le cadre législatif et fiscal ne suit pas, la volonté des jeunes entrepreneurs et de leurs investisseurs est cassée net.

Donc : comment faire avancer le schmilblick, loin des incantations. Et puis l’immigration économique : permettra-t-elle de régler tous nos problèmes ? Non, c’est une évidence ! Mais il faut un débat serein et non pétri d’idéologie, de quelque bord que ce soit. On s’apercevra alors qu’il faut se méfier de biens des idées reçues.

La déclaration finale du Cercle des économistes sera rendue publique dimanche. A-t-on déjà quelques pistes ?

Il y a fort à parier que les mots "cotisations sociales" et "seconde chance" pour les jeunes, émergeront des débats. La participation des entreprises à la formation continue doit-elle rester obligatoire à l’avenir ou être plutôt envisagée sur la base du volontariat ?  

Pour les détails, rendez-vous dimanche à l’issue de ces 15ème Rencontres économiques d’Aix en Provence qui, contrairement au sommet de Davos où les décideurs décident en circuit fermé dans une station de montagne isolée l’hiver, sont ouvertes à tous et gratuitement sous le soleil d’Aix. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.