Tout et son contraire, France info

Tout et son contraire. Brigitte Lahaie : "La pornographie est plutôt dégradante aujourd’hui pour les femmes"

Brigitte Lahaie est l’une des premières stars du cinéma X français. Elle est  passée également par le cinéma traditionnel et le cinéma de genre, avant de devenir animatrice radio. Elle est l’invitée de Philippe Vandel dans "Tout et son contraire".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Brigitte Lahaie à l\'Hôtel de Ville de Paris en 2011.
Brigitte Lahaie à l'Hôtel de Ville de Paris en 2011. (REVELLI-BEAUMONT/SIPA)

La carrière de Brigitte Lahaie est au cœur d'un livre, écrit par Cédric Grand-Guillot et Guillaume Le Disez. Bigitte Lahaie : les films de culte vient de sortir chez Glénat. Un livre dont elle est fière, tant il lui permet de retracer sa vie devant la caméra.

Je suis très fière de regarder la petite Brigitte et je me dis : quand même quel chemin.

Brigitte Lahaie

Tout et son contraire

"Aujourd’hui je suis une femme sereine, raconte-t-elle. Bien dans sa peau avec une certaine psychologie et quand je me vois quand j’avais 20 ans, on sent un animal sauvage, naturel qui n’a pas tout réglé".

Brigitte Lahaie a tourné des films pornographiques de 1976 à 1980, à l’époque ils n’étaient pas encore diffusés à la télévision. Elle explique que personne ne la reconnaissait dans la rue et ceux qui la reconnaissaient, ne l'avouaient pas. Pour Brigitte Lahaie, le cinéma classé X pouvait être féministe à cette époque. "Les films racontaient des histoires de femmes qui, parce qu’elles ne jouissaient pas avec leur mari, se faisaient le plombier ou le facteur. C’est très difficile à comprendre aujourd’hui parce que la pornographie est plutôt dégradante aujourd’hui pour les femmes".

Brigitte Lahaie à l\'Hôtel de Ville de Paris en 2011.
Brigitte Lahaie à l'Hôtel de Ville de Paris en 2011. (REVELLI-BEAUMONT/SIPA)