Tout et son contraire, France info

Niels Arestrup : "Je n'ai jamais été préoccupé par la notion de succès"

Niels Arestrup, comédien de théâtre et de cinéma, 40 ans de carrière, a obtenu la consécration avec deux Césars du meilleur second rôle avec deux films de Jacques Audiard : "De battre mon cœur s'est arrêté" et "Un prophète".

(Niels Arestrup © Grégoire Louis)

Niels Arestrup a toujours peur de décevoir sur scène. "La peur de décevoir est un truc qui me bouffe. Dans le théâtre, c'est au quotidien. Il y a des comédiens qui arrivent à mettre à distance ce rendez-vous avec le public, mais moi j'ai toujours la trouille parce qu'à chaque fois c'est comme un individu. Mais dans la vie je suis pareil, j'ai toujours peur de décevoir. "

TOUT ET SON CONTRAIRE / Niels Arestrup revient sur sa carrière
--'--
--'--

Le succès

La consécration lui est tombée dessus à la soixantaine. "Je n'ai jamais été préoccupé par la notion de succès. Mon rêve c'était de faire ce métier. Je suis un timide, un introverti. Je n'aime pas que l'on me parle, que l'on me demande des autographes, je n'aime pas les premières, les groupes, les sorties. Donc le succès peut entraîner une vie compliquée quand on a une nature introvertie. "

 

En 2008, Niels Arestrup déclarait ne plus vouloir faire le Mickey. "C'est mettre son costume de comédien, d'acteur, faire des interviews. Cela ne m'a jamais excité car j'aime bien être tranquille. Dès que l'on commence à s'intéresser à moi cela me fait flipper. "

TOUT ET SON CONTRAIRE / le vrai-faux de Niels Arestrup
--'--
--'--
(Niels Arestrup © Grégoire Louis)