Tout et son contraire, France info

Michel Drucker : "En étant incisif en interview, on a quelqu'un qui se replie sur lui-même"

Tout au long de la journée, nous sommes avec Michel Drucker. Inutile de le présenter, tout le monde le connaît, toutes les générations. Depuis sa première émission de télévision : "Tilt Magazine" en 1965, à "Vivement dimanche" sur France 2 en passant par Champs-Elysées.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Michel Drucker a publier avec Gilles Verlant un pavé, presque un livre d'histoire : Les 500 émissions mythiques de la télé . Elles y sont toutes, sur toutes les chaînes, classées par année. Depuis le couronnement d'Elisabeth II en 53, jusqu'à Bref , en passant par le Journal du Hard

Vivement dimanche
y est, évidemment. Drucker a une réelle empathie pour faire parler ses
invités sur ses canapés rouges. On se souvient de la confidence de
Ségolène Royal après qu'on eut appris la liaison de François Hollande
avec Valérie Trierweiler.
Ce n'est pas une légende : Michel Drucker
aime les gens. Les gens et l'actu. On parle beaucoup de Lance Armstrong,
avec ses aveux dans l'émission d'Oprah Winfrey. Michel Drucker avait
fait une émission spéciale avec Armstrong.  Il lui avait posé la
question du dopage. Armstrong avait nié. J'ai demandé à Drucker s'il l'a
cru. Il m'a répondu par une anecdote, un parallèle avec Guy Béart et
Jacques Anquetil, cinq  fois vainqueur du tour de France.

(©)