Tout et son contraire, France info

Christine Clerc : "De Gaulle avait une certaine fragilité"

Christine Clerc est l’une des journalistes politique les plus célèbres de France. Elle est à la fois journaliste de terrain, grand reporter (elle a obtenu le prix Albert Londres), mais aussi chroniqueuse, radio et télé. Elle publie "Tout est fichu, les coups de blues du général", chez Albin Michel.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© SIPA)

Christine Clerc a écrit une vingtaine de livres, souvent des ouvrages politiques, notamment sur Chirac ou Sarkozy. Dans Tout est fichu, les coups de blues du général, elle dévoile des côtés peu connus de De Gaulle.

"Cela fait très longtemps que je travaille sur le général. En me plongeant dans ses écrits, dans ses discours, dans ses lettres, j’ai découvert un autre De Gaulle que celui qui m’apparaissait comme une espèce de dinosaure. Je révèle un aspect de sa personnalité qui a longtemps été tenu secret et qui est une certaine fragilité. J’avais envie de montrer cet aspect pour l’humaniser et pour démontrer qu’il n’y a pas de grand politique qui ne soit un grand artiste. "

 

TOUT ET SON CONTRAIRE / Christine Clerc et Coluche
--'--
--'--

 

L’affaire Coluche

Dans les années 80, Coluche l’avait surnommée «la petite sœur des riches», en référence aux petits frères des pauvres. Elle a avait demandé à le rencontrer. Ce qu’elle a fait dans le studio de la radio privée où il travaillait, à l’époque où il comptait se lancer en politique et où il rencontrait beaucoup de gens ; et cela s’est mal passé.

"Il commence à me raconter ce qu’il faisait et me parle de son programme de tournée politique et me cite Alain Peyrefitte, Jacques Chaban Delmas, et je lui dis mais vous les méprisez. Là, il se met à éructer, c’est toi, c’est ton sale journal qui pue le mépris, sale bourgeoise. Il jette mon chapeau et mon sac et me prend par la gorge. Je suis allée voir un médecin car j’avais des marques rouges. J’ai porté plainte et il a proposé une réconciliation devant caméra. Cela m’a fait beaucoup réfléchir sur la haine que l’on peut susciter sans se connaître, uniquement parce que l’on est entité journaliste Figaro. "

Le rapport homme-femme

En 2002, elle a écrit Lettre à un petit garçon,  qui n’était autre que son petit-fils, âgé d’une dizaine d’années. Parmi les conseils qu’elle lui prodiguait, celui-ci : "N’aie pas peur des femmes ! "

"Je ne suis pas sûre qu’il m’ait lue. Mais j’ai remarqué que les jeunes garçons ont peur des femmes, ils préfèrent être entre eux. Quand ils sont avec les femmes, ils se croient obligés d’être brutaux. Je voulais lui enseigner un peu de tendresse et de civilisation. "

 

TOUT ET SON CONTRAIRE / Le vrai-faux de Christine Clerc
--'--
--'--

 

Tout est fichu, les coups de blues du général, de Christine Clerc, chez Albin Michel

 

(© Albin Michel)

 

 

(© SIPA)