Tout est politique, France info

Tout est politique. Impopularité du gouvernement : "Il faut du temps pour convaincre", plaide Roland Lescure

Roland Lescure, député LREM des Français d'Amérique du nord, était l'invité de Tout est politique, jeudi sur franceinfo. Il est notamment revenu sur le mécontentement des Français après six mois de présidence d'Emmanuel Macron.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Mis à jour le
publié le

Roland Lescure, député LREM des Français d\'Amérique du nord, était l\'invité de Tout est politique, jeudi 9 novembre sur franceinfo. 
Roland Lescure, député LREM des Français d'Amérique du nord, était l'invité de Tout est politique, jeudi 9 novembre sur franceinfo.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le député La République en marche des Français d'Amérique du Nord, Roland Lescure, était l'invité de Tout est politique, jeudi 9 novembre sur franceinfo, alors que six Français sur dix (59%) se disent globalement "mécontents" de l'action du gouvernement en place depuis six mois, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro. "Il faut du temps pour convaincre" a plaidé Roland Lescure.

Les ministres "passent moins de temps à la télé"

Selon Roland Lescure, le manque de popularité du gouvernement auprès des Français n'est pas forcément surprenant. "Il faut du temps pour convaincre parce qu'il faut du temps pour avoir des résultats", a affirmé le député LREM des Français d'Amérique du Nord et président de la commission des Affaires économiques à l'Assemblée nationale. "On ne convaincra les Français qu'avec des résultats, et ça on le sait, ça ne se fera pas en trois ou six mois".

Le sondage indique également que les deux tiers des ministres (13 sur 19) sont des inconnus pour une majorité de Français. "Tant mieux, ça veut dire qu'ils bossent. Ils passent moins de temps à la télé et plus de temps dans les bureaux", a assuré Roland Lescure. "Je trouve qu'on a des ministres de la société civile qui savent de quoi ils parlent mais qui savent surtout ce qu'ils font. Je le vois tous les jours avec des Jean-Michel Blanquer, des Muriel Pénicaud, des Nicolas Hulot."

"Très difficile" d'échapper à l'optimisation fiscale

Roland Lescure s'est également exprimé sur les "Paradise Papers", révélations du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), dont Radio France et l'émission Cash Investigation sont membres. Depuis dimanche, des documents concernant l'optimisation fiscale réalisée par certaines entreprises ou personnalités sont dévoilés au grand jour. 

Avant dêtre élu député, Roland Lescure était numéro 2 de la caisse des dépôts et placements du Québec. Il était en charge des investissements pour ce fonds de pension public et a été confronté au problème de l'optimisation fiscale. "On ne paye pas d'impôts donc on ne cherchait pas à éviter l'impôt", précise l'actuel président de la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale.

Il reconnaît : "Quand vous investissez sur les grands marchés financiers globaux et que vous faites des partenariats, c'est très difficile d'y échapper". Selon lui, la pression est forte : "Quand vous transigez avec une entreprise qui a des placements là-bas, c'est difficile de lui dire 'désolé, sans moi'." Plusieurs solutions sont possibles selon lui, comme tenter d'influencer et de convaincre les partenaires financiers. "Et puis quand vous vous rendez compte que, là où vous êtes, vous ne pouvez pas faire une différence, vous décidez parfois de changer de métier. Ça a été mon cas."

Roland Lescure, député LREM des Français d\'Amérique du nord, était l\'invité de Tout est politique, jeudi 9 novembre sur franceinfo. 
Roland Lescure, député LREM des Français d'Amérique du nord, était l'invité de Tout est politique, jeudi 9 novembre sur franceinfo.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)