Tendance jazz, France info

Réédition de sept albums de Rhoda Scott

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Une grande dame de l'orgue et du jazz

  • La biographie de Rhoda Scott, dans le dossier de presse d'Universal Music :

    Rhoda Scott est depuis plusieurs décennies à la fois reconnue comme l'une des plus grandes spécialistes de l'orgue jazz qui soit au monde, et considérée comme l'une des artistes les plus appréciées du grand public, en France – où elle vit – et plus largement en Europe – où elle se produit majoritairement.

    Quadrature du cercle aux yeux de certains (jazz et grand public sont censés ne pas faire bon ménage depuis que la musique syncopée n'a plus la danse pour objectif prioritaire), la conciliation d'une maîtrise instrumentale et d'une intégrité musicale irréprochables, d'une part, et d'une capacité à toucher les auditeurs de 7 à 77 ans, toutes catégories confondues, d'autre part, n'a jamais semblé poser de problème à Rhoda.

    Fille de pasteur – elle a jadis tenu l'orgue et dirigé les chœurs dans l'église de son père –, communiquer avec des auditoires nombreux et variés est pour elle une seconde nature ;

    ex-étudiante de la Manhattan School of Music et de la célèbre pédagogue française Nadia Boulanger, la théorie et la pratique musicale au plus haut niveau lui sont familières sans qu'elle ait jamais laissé cet impressionnant bagage universitaire devenir une barrière à l'expression de sa sensibilité ; fréquentant depuis l'adolescence les clubs de jazz des deux côtés de l'Atlantique, elle n'a jamais perdu le contact – bien qu'elle remplisse régulièrement des églises ou des salles de concert – avec ces lieux exigus et souvent souterrains où bat le vrai cœur de la musique qui swingue. Et ce sont sans doute là quelques-uns des mots-clés qui rendent le mieux compte de ce qu'est Rhoda Scott : "cœur", "âme", "swing", "virtuosité", "humanité"...

    De ce qu'elle est et de son succès auprès du public, qui sent intuitivement ce qu'elle a à lui transmettre, et le lui rend bien. Car si l'orgue d'église, par sa puissance et sa polyvalence, était considéré autrefois comme l'instrument idéal pour communiquer avec dieu, l'orgue Hammond est devenu, avec Rhoda Scott, un des instruments les plus aptes à entrer en contact avec l'auditoire, par les vibrations qu'elle en tire et la qualité vocale de ses choix de timbres. Mais être aimé du public n'est pas tout, chaque artiste aspire aussi à la reconnaissance de ses pairs. Et sur ce plan, Rhoda Scott n'a à rougir devant personne : du big band de Thad Jones et Mel Lewis à Kenny Clarke, de Houston Person à Daniel Humair, elle a joué avec le gotha du jazz international, et les musiciens qui reprennent ses thèmes comme ses collègues organistes respectent et apprécient unanimement son talent de compositrice et d'improvisatrice.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)