Cet article date de plus de huit ans.

Chienne de vie

écouter (5min)
Un Dog Hotel Resort ouvre près d'Orléans. C'est un véritable hôtel de luxe pour chiens et chats "urbains". Au delà des tarifs parfois étonnants et des suppléments incongrus, on découvre l'existence d'un vrai univers du luxe canin. Pas étonnant dans un pays où les animaux sont considérés comme des "amis" et où tout Président qui se respecte se doit de fréquenter un labrador...
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

L’autre info est à Orléans ce matin…

C’est la République du Centre qui évoque l’ouverture depuis quelques jours du « Dog Hotel Resort » de Saran à 7 kilomètres d'Orléans. Une sorte d’hôtel de luxe pour chiens et chats…

C'est comment un hôtel de luxe pour chiens ?

Si l’on en croit son site Internet, il s’agit d’un complexe hôtelier pour chiens et chats urbains. Vous noterez le « urbains » qui veut sans doute dire que les bons bâtards crasseux de nos belles campagnes sont interdits de séjour dans ce palace. Et quand je dis palace, je ne joue pas sur les mots. Angélique Grangan qui est à la base de ce projet a investi 300.000 euros. Il faut dire qu’elle n’a pas hésité sur le luxe. Il y a une salle d’hydropratique. 45 euros la séance, 395 euros les dix séances. C’est une piscine avec un tapis de marche immergé sur lequel les chiens marchent à contre-courant. J’ajoute et c’est important qu’un supplément de dix euros est demandé si le client souhaite qu’un membre du personnel sèche son chien. Évidemment il y a aussi un salon de toilettage.

Là le prix dépend de la taille du chien, 38, 45 ou 60 euros. Sans parler du supplément épilation à 8 euros. Mais il y a aussi un Lav'O'dog, c’est à dire un équipement de lavage-séchage en libre-service de 15 euros à 30 euros avec un supplément serviette à 5 euros. Quant au tarif hôtelier en lui même, il y a la nuitée en chambre (7 mètres carrés) à 20 euros et la nuitée en suite (12 mètres carrés) à 30 euros avec la possibilité d’un supplément à 5 euros pour la télévision, mais seulement dans les suites. J’ajoute que pour 5 euros de plus par jour vous pourrez surveiller votre chien à distance grâce à une web cam. Rassurez-vous monsieur Juppé, je ne vais pas vous demander ce que vous pensez de ce palace canin. La réponse est trop risquée : il n’est pas question de vous mettre à dos les propriétaires de nos 30 millions d’amis, trois ans avant l’élection présidentielle. En revanche, j’aimerai attirer votre attention sur un point essentiel. Il y a un détail qui me chiffonne dans votre mise sur orbite pour 2017.

Depuis Georges Pompidou, tous les présidents de la Vème République ont eu un, voire même deux labradors… Celui de Valéry Giscard d’Estaing se nommait Samba, à ne pas confondre avec Jugurtha son Braque de Weimar. François Mitterrand a eu deux labrador, Nil et Baltique. Jacques Chirac s’est vu offrir son labrador Maskou par la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal. Nicolas Sarkozy a lui reçu Clara, un labrador blond de la même faculté de Montréal. En revanche, à ma connaissance François Hollande n’a toujours pas de labrador et on voit le triste résultat… Ma question sera donc directe. Monsieur Juppé. Comment pourriez vous prétendre rester « le meilleur d’entre vous » sans labrador ?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.