Savoir être, France info

Quand doit-on annoncer à un enfant le décès de sa grand-mère?

"Savoir Etre" aborde cette semaine la question du décès d'un proche : quand et comment l'annoncer à un enfant ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

La
mère de Jacques est morte le jour de l'anniversaire de son fils de 10 ans. Il
ne lui a pas annoncé le décès de sa grand-mère. 
"Je ne voulais pas, nous écrit-il, que les deux événements se
trouvent associés"
. Il a seulement dit à son fils qu'il allait la voir –
elle habitait à 800 km – parce qu'elle était malade. Jacques demande à la psychanalyste,
Claude Halmos, quand il peut lui dire la vérité.

Claude Halmos : "Je pense que notre
auditeur aurait dû annoncer la nouvelle à son fils quand elle est arrivée. Ce petit garçon a 10 ans était très lié à
sa grand-mère, ce père a surement cru bien faire, mais c'est quand même comme s'il
avait "volé" à son fils la mort de sa grand-mère

"Voler" sa mort, c'est quand même violent cette
expression ?

"C'est vrai que c'est violent, parce que faire ça à un enfant
c'est violent ! Et on ne s'autoriserait pas à faire aussi tranquillement
une chose pareille à un adulte",
souligne la psychanalyste. "Vous vous voyez expliquer à votre femme :
ta tante est morte il y a deux mois, mais j'ai trouvé mieux de ne pas te le dire ?
Ca paraitrait insensé,et ce qui parait insensé avec un adulte parait normal quand
il s'agît d'un enfant...Ce qui est encore une fois la preuve que l'on ne prend
pas les enfants pour des personnes à part entière".

Mais notre auditeur dit qu'il ne voulait pas "associer l'anniversaire
de son fils et ce décès
" ?

"Mais ils seront associés de toute façon, explique Claude Halmos, puisque la grand-mère
est morte le jour de son anniversaire, à moins qu'on ne cache à cet enfant la
vraie date de la mort de sa grand-mère. Et de toute façon, c'est la vie ! Tous les
jours des hommes et des femmes meurent pendant que d'autres vivent, tous les
jours, il y a des bébés qui naissent dans des lits pendant que des personnes âgées
meurent dans d'autres lits."

"C'est la chaine de la vie, ça n'est pas triste c'est comme ça,
et ça a du sens, et cet enfant comme tous les enfants, peut très bien le
comprendre." 

Que peut faire notre auditeur ?  

  • "D'abord il peut dire à son fils la vérité", précise Claude Halmos. "Une vérité que de toute façon son fils sait déjà,
    parce que les enfants savent tout, et puis lui expliquer pourquoi il ne lui a
    pas dit avant, et lui dire qu'il a eu tort, pour pouvoir rétablir la confiance,
    parce que cacher la mort de sa grand-mère à un enfant, c'est une tromperie , et
    c'est difficile pour un enfant de faire confiance aux adultes, une fois qu'il a
    découvert qu'ils pouvaient le tromper, donc il faut remettre les choses à leur place."

Les dernières parutions (sélection de Bruno Denaes):

  • A l'écoute des émotions des enfants , Claudia M. Gold (Ed. Albin Michel). Si l'enfant rencontre une véritable écoute, les situations qui semblaient bloquées peuvent enfin se dénouer. Pour ce pédiatre, à tout âge, se sentir compris est une expérience intensément positive.

  • Côté coeur, côté sexe. L'ABC du bonheur à deux , Dr Sylvain Mimoun et Rica Etienne (Ed. Albin Michel). Un dictionnaire à l'approche psychosomatique des mots et des maux de l'amour et du sexe.
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)