Savoir être, France info

Assassin de sa petite soeur

Comment un adolescent peut-il tuer sa petite sœur ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Fotolia)

Le jour de la rentrée, dans une petite commune du Haut-Rhin, un adolescent de 15 ans est devenu le meurtrier de sa petite sœur de 11 ans. Il a également gravement blessé son petit frère de 8 ans. Par-delà cette affaire, vous êtes plusieurs auditeurs à nous avoir demandé comment expliquer un tel acte. A l’époque des faits, des spécialistes le justifiaient par le passage à l’adolescence. L'avis de la psychanalyste, Claude Halmos.

Posez vos questions ICI  (questions liées aux enfants, à la famille, au monde du travail ou à l'actualité)

Les dernières parutions (sélection de Bruno Denaes)

La destructivité chez l’enfant* , Aline Cohen de Lara et Laurent Danon-Boileau (Ed. PUF). L’ouvrage entre dans les effets de la destructivité spécifique à l’enfant sur son devenir psychologique et propose des solutions de prise en charge thérapeutique, éducative ou judiciaire.

Adolescences ? Comprendre vite et mieux* , François Beck, Florence Maillochon et Ivana Obradovic (Ed. Belin). Un album bien illustré et très agréable à consulter pour comprendre qui sont ces adolescents d’aujourd’hui, comment vivent-ils, quelles sont leurs attentes, etc.

Enfants et parents en souffrance* , Fatma Bouvet de la Maisonneuve (Ed. Odile Jacob). A partir de plusieurs témoignages, cette psychiatre formule des conseils aux parents confrontés à des situations difficiles pour leur enfant : dyslexie, hyperactivité, anxiété scolaire, maladies somatiques…  Que faire ? Comment réagir ? Qui consulter ?

Se libérer des souffrances familiales* , Eric Trappeniers (InterEditions). A partir d’expériences de vies partagées, ce livre propose des solutions pour transformer ce qui fait souffrir et trouver un mode de vie satisfaisant avec ses proches.

Te laisse pas faire ! Aider son enfant face au harcèlement à l’école* , Emmanuelle Piquet (Ed. Payot). Cette psychologue, fondatrice du Centre d’intervention en souffrance scolaire, propose la bonne posture à adopter lorsque son enfant est victime de violences à l’école.

(© Fotolia)