Prenez soin de vous, France info

Prenez soin de vous. Trouver son ikigai, ou autrement dit sa raison d'être

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, il faut trouver sa raison de vivre.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L’ikigai pose comme principe que nous avons tous une mission de vie et les talents pour la mener à bien. Encore faut-il l\'identifier. Image d\'illustration.
L’ikigai pose comme principe que nous avons tous une mission de vie et les talents pour la mener à bien. Encore faut-il l'identifier. Image d'illustration. (MAXPPP)

Trouvez votre ikigai. Ce concept philosophique japonais est la réunion de iki (vie ou être en vie) et gai (ce qui vaut la peine et a de la valeur). Il peut se traduire par raison de vivre ou raison d’être. Le psychiatre Mieko Kamiya le décrit lui comme la source d’énergie qui permet d’aller de l’avant, qui nous donne la force, la résilience et l’espoir quand on fait face aux difficultés de la vie. Bref, ce qui vous fait vous lever le matin avec enthousiasme.

L’ikigai pose comme principe que nous avons tous une mission de vie et les talents pour la mener à bien. Encore faut-il l'identifier ! Vous pouvez très bien avoir une carrière brillante, sans pour autant vous y épanouir, voire y épuiser votre énergie. Anaïs Raoux connaît bien cette situation. Après des études en école de commerce, elle décroche un poste d'audit financier dans une entreprise réputée, mais se retrouve vite avec le sentiment d’être coincée dans un métier qui ne lui plaît pas, car sans impact. Elle met deux ans pour le réaliser. Elle multiplie alors les expériences, devient bénévole, teste d’autres métiers, écrit un blog et finit par s’épanouir à la tête de France FinTech, une association d'entrepreneurs innovants. Mais elle réalise que son cas n'est pas unique et décide de faire profiter les autres de son expérience.

Déterminer ce que l'on aime faire dans la vie

Elle co-fonde alors Wake-up, une école de développement personnel qui propose un programme de reconversion en un mois et lance un podcast en huit épisodes. En voici un extrait : " À quel point faut-il se forcer tous les jours ? Est-ce que le travail doit nécessairement être une torture quotidienne ? Le plus grand des risques est de considérer qu’il est normal de porter un masque au quotidien. D’accepter de vous sentir mal à l’aise et d’attendre les soirs et les week-ends pour attendre d’avoir une vraie vie." 

Si vous vous reconnaissez, il est temps d'agir. Comment ? Commencez par noter sur une feuille blanche les moments où vous vous êtes senti vibrer, dans votre vie pro ou perso. Puis cherchez le dénominateur commun pour déterminer ce que vous aimez faire dans la vie. Prenez une autre feuille, cette fois pour réfléchir à vos talents. Attention de ne pas confondre avec vos compétences. La différence est grande, insiste Anaïs Raoux : "Un talent est une qualité intrinsèque innée, qui dépend de notre personnalité, de notre psychologie. A ne pas confondre avec les compétences, que nous avons apprises à l’école ou en entreprise."

Souvent on n'ose pas affirmer ses talents

Pour Wake-up, Anaïs Raoux a donc mis au point un test de personnalité gratuit, basé sur les dernières recherches en neurosciences. En huit minutes et 80 questions, vous pourrez (re)découvrir votre côté créatif, intuitif, enthousiaste, audacieux. Il existe aussi de nombreux ouvrages avec des programmes d'introspection guidée : Le livre de l'ikigai de Bettina Lemke. Mon programme Ikigai de Caroline de Surany ou encore Trouvez son ikigai, de Christie Vanbremeersch.

Ces talents devront ensuite être mis en adéquation avec ce que vous aimez faire, ce dont le monde a besoin et ce pour quoi vous pourriez être payé. La réponse se trouve au point d'intersection de ces quatre cercles. Ça vaut le coup de prendre ce temps d'introspection, quand on connaît les risques de burn-out au travail. Selon Anaïs Raoux, 80% des élèves qui sortent de Wake-up changent de vie dans les six mois. Une réponse sans doute à une quête de sens de plus en plus répandue et un besoin d'être utile pour la société.

L’ikigai pose comme principe que nous avons tous une mission de vie et les talents pour la mener à bien. Encore faut-il l\'identifier. Image d\'illustration.
L’ikigai pose comme principe que nous avons tous une mission de vie et les talents pour la mener à bien. Encore faut-il l'identifier. Image d'illustration. (MAXPPP)