Prenez soin de vous, France info

Prenez soin de vous. Toujours prévoir un plan B, la solution au bonheur ?

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, prévoir un plan B comme secret du bonheur.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un atelier lors d\'une séance de réorientation professionnelle. (illustration)
Un atelier lors d'une séance de réorientation professionnelle. (illustration) (Jean-Luc Flémal / MAXPPP)

Prévoir un plan B est indispensable pour rebondir en cas d'échec. Et pourtant, pris dans l'engrenage du quotidien, nous repoussons souvent cette réflexion à plus tard, quitte à nous retrouver au pied du mur en cas de problème.

Vous trouvez cela pessimiste ? Selon Laurence Bourgeois, experte en ressources humaines et en bien-être au travail, et auteur du livre Les gens heureux ont toujours un plan B chez Larousse, c'est tout le contraire. "Le plan B est justement le contraire du pessimisme. C'est résolument optimiste comme approche. Tout simplement parce que préparer un plan B, c'est penser à demain, pour mieux profiter d'aujourd'hui (...) sans dépendre du bon vouloir des autres."

Ne pas avoir de plan B, syndrome de la peur de l'échec

À part les trentenaires de la génération Y qui changent en permanence entre plusieurs activités professionnelles, et qui ont donc le choix en cas de coup dur, "le plan B est très peu répandu dans la culture française", selon Laurence Bourgeois, "contrairement aux États-Unis où si vous n'en avez pas, vous êtes considéré comme un looser." Laurence Bourgeois y voit un manque d'audace, ou une peur de l'échec. Pour elle, le plan B est avant tout un état d'esprit. Et ça vaut autant dans la vie professionnelle que du côté personnel. "Côté professionnel, il faut sans cesse s'adapter, se réinventer, rajouter des cordes à son arc : nouvelles compétences, réorganisation... Côté personnel également, parce que parfois la coupe est pleine, dans son couple, à la maison ou dans sa famille."

Heureusement, un plan B n'est pas forcément radical. Si vous traversez une crise de couple, apprenez à communiquer, ça peut éviter une séparation. Dans votre appartement, changer la déco est plus simple qu'un déménagement.

"Pas de virages à 360 degrés"

Alors qu'est-ce qu'un bon plan B ? Déjà "il n'y a pas de bon ou de mauvais plan B", affirme Laurence Bourgeois. Elle évoque plutôt une capacité permanente d'adaptation, pour saisir les opportunités et laisser son côté créatif s'exprimer. 

Elle prévient aussi : "Un bon plan B, finalement, ce n'est pas une fuite ! C'est un plan qui offre des opportunités qui sont presque équivalentes à celui que vous connaissez actuellement, c'est à dire votre plan A et qui doit s'en rapprocher dans la mesure du possible, pour éviter justement de faire des virages à 360 degrés."

Dernier conseil à retrouver dans le livre de Laurence Bourgeois : ne mettez pas la barre trop haute ! Étape par étape, chaque succès va renforcer votre confiance en vous. Et n'en parlez pas à la machine à café. Vous allez toujours trouver un collègue qui va y projeter ses peurs et vous freiner.

Un atelier lors d\'une séance de réorientation professionnelle. (illustration)
Un atelier lors d'une séance de réorientation professionnelle. (illustration) (Jean-Luc Flémal / MAXPPP)