Cet article date de plus de six ans.

Trésors cachés de la Moyenne Egypte

écouter (10min)
Le pays souhaite ouvrir cette région au tourisme. Longtemps interdite aux voyageurs, pour des raisons de sécurité; la moyenne Égypte est riche en vestiges pharaoniques, romains et coptes.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
"Planète Géo" : une photo, un reportage, une carte ou un portrait issus du magazine "Géo". (ARTHUR DEBAT / GETTY IMAGES)

Une région qui commence au nord du Caire et va jusqu’à Abydos, à 100 kilomètres de Louxor.  Mais elle est peu connue des touristes et archéologues, et pour cause : "Pendant 20 ans, les forces anti-terroristes barraient les routes, à la recherche des groupes islamistes armés qui avaient fait de la région, l’un de leurs bastions ", écrit Erik Batalle, mais la situation évolue ".

Le pôle d’attraction de la Moyenne Égypte pourrait être le nouveau musée de Minia, construit en forme de pyramide éclatée : il pourrait rassembler les trésors trouvés dans la région datant pour la plupart du Moyen-empire, de 2000 à 1500 ans avant Jésus Christ.

 (Le musée d'Aton, en forme de pyramide éclatée, devrait rassembler les collections amarniennes dispersées dans d'autres musées, notamment le buste de Néfertiti © Géo Serge Sibert)

Dachour, porte de la Moyenne Égypte

A deux heures de route du Caire, le site de Dachour abrite une nécropole pharaonique devenue au fil du temps, un cimetière musulman et copte, des milliers de coupoles s'étendent sur les pentes du Djebel : un"complexe funéraire quasiment inexploré par les archéologues mais régulièrement visité par les voleurs d'antiquités. Pour se rendre sur le site, il faut se perdre sur des pistes encombrées de charrettes et d'ânes....et des milliers d'ibis mouchettent de blanc un paysage très similaire à celui que Flaubert, Champollion ou Chateaubriand avaient découvert au XIXe siècle, en remontant le Nil. "

 (Près de Minia, des milliers de mausolées coiffés de coupoles : les coptes et les musulmans y enterrent toujours leurs morts. © Géo  Serge Sibert.)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Planète Géo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.