Voyage et découvertes, France info

Planète Géo. Un territoire de légende, la Terre de Feu

En Charente se déroule en ce moment le festival Barrobjectif consacré aux photo- reportages dont l’un a été tourné en Terre de Feu ; les photos sont signées Olivier Touron.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La baie Wulaia où fut exterminé le peuple indien yagan.
La baie Wulaia où fut exterminé le peuple indien yagan. (Géo Olivier Touron)

Le bout du monde

Sébastien Desurmont, accompagné du photographe Olivier Touron, a exploré pour le magazine Géo, ce territoire de légende, cet archipel qui se trouve à l'extrême-sud du continent sud-américain. On part au bout du monde, dans le sud de la Patagonie. Certaines zones sont encore quasi-inexplorées ; autrefois la région était appelée antiterre et peuplée de monstres chimériques.

La porte d’entrée, la ville de Punta Arenas

La capitale de la Patagonie chilienne, Punta Arenas, fondée en 1848 par quelques pionniers, se trouve au seuil de la Terre de Feu. (L’Antarctique est à deux jours et demi de navigation). Ses 130 000 habitants aujourd'hui, sont les descendants d'éleveurs de moutons, des migrants partis sur la route des États-Unis, et qui ont finalement posé leurs valises à cet endroit.

Des lieux mythiques

Punta Arenas, c'est le port de départ pour une grande croisière à travers la Terre de Feu, comme le détroit de Magellan, ou encore la baie d’Ainsworth, le diamant de la gigantesque réserve de biosphère chilienne, avec pour décor : des forêts primaires, des glaciers plongeant dans l’eau bleue.

Un décor d’environ 10.000 ans. "La région a subi une hausse des températures de 2,5 degrés depuis un siècle, le paysage change d’une année à l’autre. Le glacier de Marinelli a fondu et reculé de 15 kilomètres par rapport aux premiers relevés effectués en 1913. Le glacier Nema a presque disparu au cours des 10 dernières années. Les pluies inhabituelles se multiplient durant l’été austral".

Plus loin, les îlots de Tucker et leurs colonies de manchots, puis le canal Beagle, une avenue de glaciers, au sud de la cordillère Darwin.

Le Pfa, à l\'entrée de \"l\'avenue des glaciers\" se dresse à 100 mètres au-dessus.
Le Pfa, à l'entrée de "l'avenue des glaciers" se dresse à 100 mètres au-dessus. (Géo Olivier Touron)

Le Cap Horn

 La navigation se poursuit jusqu’au fameux Cap Horn.

Le Cap Horn et son terrible passage de Drak, découvert par les Hollandais, il y a quatre siècles. Dernière escale avant le pôle Sud, dans un archipel de légende. En plein dans les cinquantièmes hurlants.

L’île d’Horn peut présenter un visage attirant alors qu’elle est si redoutée des marins : elle accueille un millier de voyageurs, chaque année… Avec son gardien de phare qui envoie un rapport quotidien à Santiago.

Le sergent Victor Arriagada sur l\'îlot d\'Horn
Le sergent Victor Arriagada sur l'îlot d'Horn (Geo Olivier Touron)

L’armée chilienne est prête à intervenir s’il ne donne pas de nouvelles.

La baie Wulaia où fut exterminé le peuple indien yagan.
La baie Wulaia où fut exterminé le peuple indien yagan. (Géo Olivier Touron)