Planète Géo, France info

Planète Géo. Shangri-La, destination privilégiée des Chinois

Quand le gouvernement chinois transforme un mythe en réalité.

A l\'approche de Shangri-La, ville chinoise du Tibet historique.
A l'approche de Shangri-La, ville chinoise du Tibet historique. (THOMAS GOISQUE/ GEO)

Pékin a fait de Shangri-La, dans la région du Yunnan, un haut lieu touristique, restituant aux yeux des visiteurs une cité vitrine d'un Tibet traditionnel. Les visiteurs affluent de Chine mais aussi de l'Occident.

Autrefois Zhongdian

Située à 3 200 mètres d’altitude, dans la province du Yunnan, la ville de Shangri-La est aux portes du Tibet et de l'Himalaya. Là, on ne se sent plus tout à fait en Chine, les maisons et les boutiques du centre historique sont en bois sculpté, séparées par de petites rues pavées. Perché sur la colline : le temple de Songzanlin, surnommé le petit Potala. La cité a tout du mythe tibétain.

Shangri-La était autrefois une petite bourgade obscure, au nord du Yunnan et s’appelait Zhongdian, ce fameux  paradis décrit par James Hilton dans son livre Horizon Perdu.

Constantin de Slizewicz a connu cette époque et depuis s’est installé dans la cité. Il raconte dans le magazine Géo, comment les Chinois se sont emparés des lieux.

Aujourd'hui, haut lieu touristique

En 2001, c’était encore une obscure bourgade avec environ 15.000 habitants qui vivaient essentiellement de sylviculture mais le gouvernement chinois a décidé alors de changer l'orientation économique de la ville : la coupe de forêts à travers le pays provoquait des désastres, lors des inondations dues au débordement des fleuves.

Pékin a créé un fonds de développement pour Zhongdian et a investi des centaines de millions d’euros pour rénover les façades, une rénovation en néo tibétain… En 2014, un terrible incendie a ravagé le centre historique, tout a été reconstruit .

Dans le quartier historique, 80% des bâtiments anciens ont été reconstruits.
Dans le quartier historique, 80% des bâtiments anciens ont été reconstruits. (THOMAS GOISQUE/ GEO)

 Aujourd’hui, Shangri-La dépasse les 362.000 habitants

La cité mythique est devenue une sorte de paradis artificiel .

 "Les Chinois de la classe moyenne se passionnent pour Le Toit du Monde, le gouvernement a donc créé de toutes pièces cet endroit, come une vitrine d’un Tibet politiquement correct, loin du ressentiment populaire et de la surveillance populaire".

L’an dernier, 12 millions de touristes chinois sont venus visiter Shangri-La, les tours opérateurs ont beaucoup de succès. Une ligne de chemin de fer est en construction entre Shangri-La et la capitale du Yunnan, Kunming.

Sauvegarder la culture tibétaine

Constantin de Slizewicz qui habite sur place depuis sept ans, nous raconte comment de jeunes Tibétains, de retour au pays, réussissent à préserver cette culture en créant leurs propres entreprises, en exportant par exemple la bière du Tibet par exemple.

Lui-même est passé à l'action en créant des expéditions touristiques dans l'Himalaya, comme celles d'antan, avec tout le faste qui les entourait et tout en respectant la nature.

A l\'approche de Shangri-La, ville chinoise du Tibet historique.
A l'approche de Shangri-La, ville chinoise du Tibet historique. (THOMAS GOISQUE/ GEO)