Cet article date de plus de quatre ans.

Planète Géo. L'Oregon, une oasis aux USA

écouter (3min)

L'Oregon, État du Nord-Ouest des États-Unis, longtemps méprisé, est devenu la coqueluche des Américains en quête d’une véritable qualité de vie.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
"Planète Géo" : une photo, un reportage, une carte ou un portrait issus du magazine "Géo". (ARTHUR DEBAT / GETTY IMAGES)

L'Oregon aux Etats-Unis est devenu la coqueluche des Américains en quête d’une véritable qualité de vie.

Un État gâté par la nature

On y trouve toutes les nuances d’ocre, de bronze et de vert, les monts Wallowa où vivaient les Amérindiens, les Nez-Percés, des canyons, des cascades, des volcans, et ses belles plages le long du Pacifique, près de 600 kilomètres de littoral  protégé : c’est tout ça à la fois, L'Oregon !

LPainted Hills se sont formées il y a 20 millions d'années. (ANDREA POZZI/ GEO)

  Protecteur de l'environnement

L’Oregon occupe la 3e place des États les plus respectueux de l’environnement et sert de modèle ici et ailleurs dans le monde. Béatrice Leproux raconte dans le magazine Géo.

"En 1967, une loi a interdit tout nouveau projet immobilier sur le littoral. En 1971, la consigne de toutes les canettes et bouteilles devient obligatoire. Depuis 1973, lois de limitation de croissance urbaine : interdiction d’étendre les villes au-delà d’un certain périmètre".

Très forte croissance démographique

La région compte quatre millions d’habitants, et de plus en plus d’Américains et d’étrangers se tournent vers cet état grand comme la moitié de la France.

Il y a eu 65 000 nouveaux arrivants en 2017 dont 18% venaient de Californie et 15% d’Asie ou d’Amérique Latine. "La région longtemps délaissée attire en raison de sa qualité de vie, ses villes à taille humaine et en harmonie avec la nature".

Sous les arches d'acier du Yaquina Bay Bridge. (ZWEGER-SCHONER / GEO)

L’Oregon, un État sanctuaire

Depuis une loi de 1987, "il est interdit d’arrêter une personne qui serait rentrée dans le pays de façon illégale". Portland a même porté plainte contre l’administration de Trump pour violation de la Constitution.

Portland, ville pionnière sur le plan écologique

En 1993, Portland, première ville américaine à adopter un Climate Action Plan. Objectif, diminuer de 40% les émissions carbone d’ici 2030.

L'un des 200 parcs de Portland, le Tanner Springs, créé en 2005. (DIANE COOK et LENS JEMSHEL / GEO)

Avec ses 640.000 habitants, c’est la troisième métropole américaine après Seattle et Dallas, à compter le plus de nouveaux venus, à la belle saison. Portland, très différente des autres cities américaines, attire la jeunesse américaine, la moyenne d’âge est de 29 ans.

Depuis fin 2015, l’usage, la vente et la production de cannabis sont totalement légalisés…La ville se veut pro marijuana, démocrate et progressiste !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.