Cet article date de plus de dix ans.

Le pays de Brunei ne connaît pas la crise

écouter
Imaginez un pays sans dette extérieure, sans véritable chômage : vous êtes au pays merveilleux de Brunei. Cet ancien protectorat britannique, dirigé aujourd'hui par un sultan, croule sous les pétrodollars.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
"Planète Géo" : une photo, un reportage, une carte ou un portrait issus du magazine "Géo". (ARTHUR DEBAT / GETTY IMAGES)

Situé au nord
de l’île de Bornéo, en Asie du sud-est, ce micro-Etat  n'atteint pas, en superficie, les six mille kilomètres carrés, soit la moitié de la région Ile-de-France.

Mais ce sultanat n’en est pas
moins le troisième producteur de pétrole asiatique et le quatrième exportateur
de gaz liquéfié au monde. Eve
Gandossi a passé un mois dans ce
sultanat : son reportage publié dans le magazine Géo décrit ce pays comme une véritable oasis de paix où les habitants sont heureux de vivre. La popularité du sultan, Hassanal Bolkiah, tient à sa générosité. Les deux tiers de ses  400.000 sujets travaillent pour lui, leur statut de fonctionnaire leur ouvre de nombreux avantages. A Brunei, le PIB, le produit intérieur brut, atteint 31.800 dollars par personne.

La richesse provient du pétrole, mais dans cinquante ans environ, la source sera tarie. Brunei pense déjà à sa reconversion notamment en préservant son environnement, ses forêts couleur émeraude, et mise sur le tourisme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.