Cet article date de plus de neuf ans.

La Transaméricaine, route mythique empruntée par les migrants

La route panaméricaine fait le lien entre le sud et le nord du continent américain, entre deux cultures très différentes : en tout 26.000 km, de La Terre de feu à l’Alaska, un axe qu'empruntent beaucoup de migrants.
Article rédigé par Sandrine Marcy
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 10 min
"Planète Géo" : une photo, un reportage, une carte ou un portrait issus du magazine "Géo". (ARTHUR DEBAT / GETTY IMAGES)

De plus en plus de migrants quittent les Etats-Unis et mettent le cap au sud

Le photographe néerlandais Kadir van Lohuizen a remonté cette route mythique, son reportage photo publié dans Géo mêle paysages et aventure humaine.

Un véritable travail documentaire réalisé sur les flux migratoires. En tout, il va ainsi traverser 15 pays. Jean-Christophe SERVANT a suivi son aventure, il raconte son périple.

Ça démarre à la pointe du Chili, à Puerto Toro.

"L’île de Navarino qui abrite un campement d’indiens yagans doit composer maintenant avec Puerto Williams qui compte près de 3.000 habitants" .

De tous les paysages traversés, ce sont les paysages de la Bolivie qui se sont révélés les plus contrastés. Comme par exemple, ce désert de sel dans le nord-ouest du pays : outre le sel, on extrait du lithium.

  (Désert de sel à 3 700 mètres d'altitude, dans le nord ouest de la Bolivie, où l'on extrait aussi du lithium. ©Géo Kadir van Lohuizen)

"La frontière la plus impressionnante, c'est celle entre le Mexique et les Etats-Unis...la Colombie est le pays qui a la plus importante population de déplacés internes au monde, notamment dans Bogota, la capitale".

Pas de problème pour photographier les gens, plutôt conciliants mais parfois, le photoreporter se trouve dans des situations difficiles. Kadir veut appréhender avec eux leurs peurs. Exemple dans le train qui emmène les migrants d’Amérique centrale pour traverser le Mexique, où ils se font racketter, voire tuer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.