#onfaitquoidemain, France info

#onfaitquoidemain : un éco-bonus de mobilité dans l'agglomération de Lille

La Métropole européenne de Lille prépare la mise en place d'un éco-bonuspour favoriser les transports en commun.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Péronne-en-Mélantois dans le Nord
Péronne-en-Mélantois dans le Nord (FRANCEINFO / STEPHANIE BERLU)

Pour encourager les automobilistes à ne plus utiliser leur voiture aux heures de pointe, la Métropole européenne de Lille s'appuie sur le principe de récompense : l'idée est de les dédommager pour les encourager à prendre les transports en commun. L'éco-bonus serait mis en place en 2018.

Dans la Métropole européenne de Lille (MEL), on compte pas moins de 4,5 millions de déplacements par jour, tous modes confondu. Le président de la MEL a proposé de lancer un projet innovant : l’écobonus mobilité, qui s’inspire du concept de "péage positif" en place à Rotterdam, aux Pays-Bas.

Des usagers ciblés en fonction de leurs trajets habituels

Ce projet vise à décongestionner les entrées de l’agglomération lilloise et à lutter contre les pollutions atmosphériques en lien avec le système de transports. Son fonctionnement repose sur un programme d’accompagnement d’usagers ciblés en les incitant à modifier leur comportement .

Le public ciblé est celui des usagers des sections routières les plus congestionnées du réseau, en particulier les entrées autoroutières de l’agglomération circulant aux heures les plus critiques. Ils sont contactés et invités à participer volontairement, en utilisant un autre mode de déplacement (intermodalité, modes doux, transports collectifs, covoiturage...) ou en reportant leurs trajets en dehors des périodes critiques (décalage de trajet, télétravail...).

Une récompense financière pour chaque trajet évité

Pour chaque trajet évité, les usagers sont rétribués financièrement voire peuvent accéder à d’autres récompenses. Les usagers volontaires s’engagent dans le programme pendant 18 mois, suite à quoi ils sortent du dispositif, mais les habitudes perdurent si l’usager y trouve un intérêt supérieur au simple gain financier.

Résultat : d'après une première étude, le système de l’éco-bonus mobilité pourrait faire diminuer le trafic routier entre 5% et 10% (sur les points de saturation visés, pendant les heures de pointe) et donc un gain de temps pour le trajet des métropolitains. La mise en place est prévue en 2018.

#onfaitquoidemain : participez sur franceinfo.frÀ l'approche de l'élection présidentielle, franceinfo met en avant une commune, un maire et son équipe, pour évoquer un projet qu'ils ont monté et qui pourrait inspirer les candidats. Avec les 44 radios locales du réseau France Bleu et le soutien de l’AMF, franceinfo vous permet de transmettre au futur président de la République l’idée, le projet, l’action que vous avez développé dans votre commune et qui peut être de portée nationale. Certaines contributions seront sélectionnées et les maires pourront directement interpeller les candidats sur l’antenne de franceinfo.

Péronne-en-Mélantois dans le Nord
Péronne-en-Mélantois dans le Nord (FRANCEINFO / STEPHANIE BERLU)