Cet article date de plus de sept ans.

#onfaitquoidemain. La démocratie participative à Veynes, dans les Hautes-Alpes

René Moreau, le maire de Veynes dans les Hautes-Alpes, préfère parler de programmation par concertation mais au final, "les projets mis en oeuvre sont ceux, non pas de l'équipe municipale, mais ceux de toute la population".

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Carte : Veynes (05) (FRANCEINFO)

Ce projet concerté avec la population, l'équipe municipale le mettra ensuite en route. "Les équipes municipales suivantes ne pourront pas remettre en cause ce qui a été décidé par les habitants eux-même", précise le maire de Veynes, une commune des Hautes-Alpes qui compte 3 325 âmes.

Au départ, la municipalité s’est adressée à un cabinet d’experts qui a défini les équipements prioritaires, la faisabilité mais, ensuite, c’est la population qui tranche.

Objectif de la concertation : dessiner le village 

Les habitants sont invités à participer à des ateliers sur des thèmes qu'ils ont choisis : l'aménagement, l'urbanisme, l'environnement. Le vote se fait à l'issue de ces ateliers, des cartons rouges, verts, jaunes sont distribués et un recensement est fait de toutes les personnes présentes. Chaque habitant peut ainsi donner son avis.

L'objectif de cette concertation c'est de dessiner le village, tel que le veulent ses habitants, à moyen terme, sur six à huit ans.

#onfaitquoidemain : ma commune a des idées pour la France

A l'approche de l'élection présidentielle, franceinfo met en avant une commune, un maire et son équipe, pour évoquer un projet qu'ils ont monté et qui pourrait inspirer les candidats.

>> #Onfaitquoidemain, ma commune a des idées pour la France : participez sur franceinfo.fr

Avec les 44 radios locales du réseau France Bleu et le soutien de l’AMF, franceinfo vous permet de transmettre au futur président de la République l’idée, le projet, l’action que vous avez développé dans votre commune et qui peut être de portée nationale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.