On s'y emploie, France info

La négociation en panne dans les entreprises

C'est donc le jour où les opposants à la loi El Khomri vont se compter. La CGT et Force Ouvrière ont appelé à manifester. D'autres syndicats réclament des améliorations au texte. Des fronts syndicaux qui s'ouvrent alors que la loi veut justement donner plus de place à la négociation dans les branches ou dans les entreprises. Mais sur le terrain, ce dialogue peut-il vraiment se tenir ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Des membres de la CGT participentàa une manifestation dans les rues de Marseille contre le projet de réforme porté par la ministre du travail, Myriam El Khomri © Maxppp)

Ce dialogue social peut-il se tenir, et avec qui ? Car, sur le temps de travail, notamment, la loi donne plus de place à la négociation. Mais cette négociation que le gouvernement veut étendre est-elle en bonne santé, dès aujourd'hui ? L'affaire de la chemise déchirée d'Air France peut en faire douter. Les travaux d'un jeune économiste indiquent que seules 10% des entreprises qui pourraient signer des accords le font. Et donc que le fameux dialogue social est aux abonnés absents dans 90% des établissements...

Les explications de Thomas Breda, chercheur à l’École d’Économie de Paris, auteur d'un ouvrage sur la question qui vient de paraître aux Presses de Science Po : "Les représentants du personnel".

(Des membres de la CGT participentàa une manifestation dans les rues de Marseille contre le projet de réforme porté par la ministre du travail, Myriam El Khomri © Maxppp)