Cet article date de plus de six ans.

Implants, puces, capteurs : l'homme augmenté

écouter (10min)
15 ans après l’an 2000, on fait le point sur ces avancées scientifiques que les films de science-fiction imaginaient comme notre "futur". Notamment l’usage des puces informatiques.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

►►► Animation originale, créée par Dadamint, assistée de Marion Elbaum

Dans Matrix en 1999, Néo vient d’apprendre le kung-fu, en quelques minutes grâce à une puce informatique :

Difficile a croire aujourd’hui, même si les puces sont bien là. "Aujourd'hui on a des possibilités d'implanter des puces qui vont permettre de retrouver certains sens perdus ", explique Hervé Chneiweiss, directeur du laboratoire de neurosciences Paris-Seine.

"Pour des personnes qui sont sourdes, on peut leur permettre de retrouver des capacités d'audition. Ce qu'on commence à savoir faire aussi c'est permettre à des aveugles de retrouver la vision en ayant des puces qui transforment les images en impulsions neurales ", ajoute-t-il. On parvient également aujourd'hui à contrôler des membres articulés par la pensée. Mais certains appellent à rester vigilants sur ce que l'on nomme parfois "homme-machine".

A lire aussi ►►► Un oeil bionique pour retrouver la vue

En octobre, cette vidéo avait aussi circulé montrant un homme retrouvant la vue grâce à un oeil bionique :

Découvrez aussi sur Arte l'initiative d'un artiste anglais qui se définit lui-même comme un "cyborg", une caméra greffée sur son cerveau lui permet de prendre conscience des couleurs qu'il ne distingue pas. 

Des capteurs dans les vêtements

En attendant qu'ils soient peut-être un jour placés sous la peau, comme dans la science-fiction, les capteurs arrivent déjà dans les vêtements. Vincent Lambert est responsable marketing chez Cityzen Sciences, société française qui développe des capteurs dans le tissu : "nous sommes convaincus que le textile va devenir dans les années à venir une plateforme rendant de nombreux nouveaux services ".

Par exemple vos habits pourront mesurer votre activité sportive ou vos "indicateurs de bien-être". Le créateur évoque aussi la surveillance de l'état de santé de personnes âgées maintenues à domicile habillées avec des tissus munis de capteurs, ou encore la mesure de certaines données comme le poids des charges en ce qui concerne la pénibilité au travail.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.