Nouveau monde. Smartphones : ils risquent de coûter jusqu’à 10% plus cher

écouter (3min)

Le prix des smartphones va-t-il augmenter à cause de la pénurie de composants ? À trois mois des fêtes de Noël et alors qu’Apple devrait dévoiler l’iPhone 13, ce mardi 14 septembre, c’est le bon moment pour se poser la question…

Article rédigé par
Benjamin Vincent - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le prix des smartphones pourrait augmenter, des composants et des pièces qui commencent à goûter cher. (Illustration) (HINTERHAUS PRODUCTIONS / DIGITAL VISION / GETTY IMAGES)

Pour comprendre ce qui se joue en ce moment, il est important de se représenter, presque visuellement, l’intérieur d’un téléphone mobile. Un smartphone, c’est comme un puzzle : des dizaines, voire des centaines de pièces, des composants imbriqués.

Certains coûtent beaucoup plus cher que d’autres : l’écran, la batterie, la mémoire. Ces trois-là ne sont pas concernés – pour l’instant – par la pénurie de composants, mais le moindre ressort, la moindre résistance est tout aussi indispensable. Sans chacune de ces pièces, pas de smartphone. Or, ce sont ces éléments qui arrivent, en ce moment, en rupture de stock.  

Une hausse variable selon les modèles

Alors quand TSMC, le principal fabricant mondial de composants annonce, en plus, qu’il va augmenter ses tarifs d’ici la fin de l’année – jusqu’à +20% – on se demande quelle sera l’onde de choc sur le prix des smartphones.

Duncan Stewart, directeur des études sur les technologies, les médias et les télécommunications chez Deloitte Canada, et auteur de plusieurs études sur les semi-conducteurs chez Deloitte Global, écarte une augmentation du même ordre pour les prix des smartphones.

La pénurie touche, par exemple, des composants liés à la partie téléphonie ou à la prise de vues. Une hausse des prix est possible mais elle devrait être limitée, de l’ordre de quelques %. Elle variera selon les modèles et devrait être de relativement courte durée. Je serais sidéré si les prix des smartphones augmentaient de 20% !

Duncan Stewart, directeur d'études chez Deloitte Canada

Renouveler son smartphone sans trop attendre et sans miser sur une baisse des prix : voilà sans doute la meilleure stratégie, d’autant que la pénurie devrait durer environ un an. Duncan Stewart estime qu’elle va se prolonger jusqu’à l’an prochain et qu’elle se terminera courant 2022.

L’autre option : l’occasion  

En attendant, l’autre option, c’est l’occasion. Et sur ce marché, les prix ont déjà bougé. David Mignot, ancien patron de Sony Mobile France et co-fondateur de Yes-Yes, spécialiste du reconditionnement, notamment de smartphones, constate une hausse des prix de 5% depuis le mois de juin sur les smartphones reconditionnés :

"C’est évidemment la conséquence de la hausse des prix du neuf, précise David Mignot, mais on n’avait jamais vu ça. Traditionnellement, dans le monde du reconditionné, les prix évoluent plutôt à la baisse."  

De ce jeu de dominos découle une ultime conséquence : la hausse des prix de reprise des smartphones d’occasion auprès des particuliers :

Pour un consommateur qui souhaite revendre son smartphone d’occasion, c’est le bon moment, puisque les prix n’ont jamais été aussi hauts.

David Mignot, co-fondateur de Yes-Yes, spécialiste du reconditionnement

2020 : 16 millions de smartphones neufs vendus  

Les téléphones reconditionnés pourraient donc devenir les grands bénéficiaires d’une hausse des tarifs du neuf, sauf si les fabricants décident de ne pas répercuter les coûts supplémentaires.

En 2020, en France, il s’est vendu 16 millions de smartphones neufs et 2 millions 600 000 téléphones reconditionnés. Dans ce contexte, l’annonce de la nouvelle gamme iPhone, ce mardi 14 septembre, sera scrutée avec d’autant plus d’attention par les consommateurs et les concurrents d’Apple : Samsung, Huawei, Xiaomi, etc. Combien coûteront les nouveaux modèles de smartphones lancés par Tim Cook ? Les tarifs de la gamme actuelle, iPhone 12, s’étendent de 809 à 1.609 euros TTC, selon les modèles et les capacités de stockage.

Les premières rumeurs à propos des iPhone 13 – leur nom est à confirmer – laissaient craindre une hausse des tarifs : il a été question d’une centaine d’euros supplémentaires à débourser pour certains modèles. Les indiscrétions les plus récentes sont plus optimistes : malgré la pénurie et la hausse des prix de certains composants, elles évoquent le maintien des prix actuels pour ne pas dépasser des seuils psychologiques qui risqueraient d’affecter les ventes. Réponse mardi prochain, en début de soirée.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nouveau monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.