Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Pourquoi personne n’utilise le moteur de recherche européen Qwant ?

Qwant annonce une importante levée de fonds de 18,5 millions d'euros auprès de la Caisse des dépôts. Mais pourquoi l'usage du moteur de recherche européen peine-t-il toujours à décoller ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'ingénieur Éric Leandri (à gauche) et le financier Jean-Manuel Rozan, les deux créateurs du moteur de recherche Qwant.
L'ingénieur Éric Leandri (à gauche) et le financier Jean-Manuel Rozan, les deux créateurs du moteur de recherche Qwant. (ERIC PIERMONT / AFP)

Qwant, qu’est-ce-que c’est ?

Qwant est un moteur de recherche sur Internet 100% européen, créé par deux Français, Jean-Manuel Rozan et Éric Leandri. Sa particularité et son credo : le respect de la vie privée. Alors qu’un Google analyse habilement nos habitudes sur Internet pour en tirer des résultats et des publicités toujours plus personnalisées, Qwant se targue de ne collecter aucune donnée, et se présente comme le moteur de recherche le plus respectueux de la vie privée.

Pourquoi si peu d’utilisateurs ?

Qwant capte environ 1,2% du marché, contre 90% pour Google. Une année de trafic sur le moteur européen équivaut à une seule journée sur Google. Pourquoi si peu d’intérêt ? Le problème est que Qwant, malgré des qualités indéniables, est arrivé bien après les autres. L’utiliser oblige à changer ses habitudes pour un bénéfice - la confidentialité des données - bien peu visible à court terme.

Pour autant, Qwant continue de se développer. Depuis quelques jours, une application mobile iOS et Android est disponible. Partant du principe que 70% de la navigation se fait maintenant sur mobile, Qwant propose donc un moteur de recherche, un navigateur Internet et même un gestionnaire de mots de passe utilisable sur smartphone. Qwant annonce également une importante levée de fonds de 18,5 millions d'euros auprès de la Caisse des dépôts.

Souveraineté numérique

Comme le dit le Dr Laurent Alexandre, fondateur de Doctissimo et nouveau gourou du numérique, l’Europe est en train de "perdre sa souveraineté numérique au profit des GAFAM américains (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) et des BATX chinois (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi)". Le moteur de recherche Qwant représente donc une petite brique de résistance face à ces colonisateurs numériques tout puissants.

L\'ingénieur Éric Leandri (à gauche) et le financier Jean-Manuel Rozan, les deux créateurs du moteur de recherche Qwant.
L'ingénieur Éric Leandri (à gauche) et le financier Jean-Manuel Rozan, les deux créateurs du moteur de recherche Qwant. (ERIC PIERMONT / AFP)