Nouveau monde, France info

Nouveau monde. L'homme-volant du 14 juillet prépare une voiture volante

Le 14 juillet dernier, le français Franky Zapata a fait une démonstration très remarquée de son véhicule volant Flyboard Air devant le président de la République. Il se confie sur ses projet au micro de franceinfo.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franky Zapata et son \"Flyboard\", le 14-Juillet 2019 à Paris.
Franky Zapata et son "Flyboard", le 14-Juillet 2019 à Paris. (ALAIN JOCARD / AFP)

Le marseillais Franky Zapata est un pilote professionnel de jetski. Il y a quelques années, il a mis au point le Flyboard, un engin que l'on a beaucoup vu sur les plages, qui permet de s'élever dans les airs, au-dessus de la mer, à l'aide d'un tuyau relié à la la tuyère d'un jetski. 

Le Flyboard Air, dont il a fait la démonstration le 14 juillet à Paris, est un engin dérivé du Flyboard, qui permet de voler sans entrave, à l'aide d'un réacteur, à la vitesse de 140 km/h (dans le futur à 200 km/h) pendant 6 minutes. L'inventeur explique avoir mis au point une technologie innovante, pour laquelle des brevets ont d'ailleurs été déposés, permettant de gérer de manière très fine la puissance du réacteur. Malgré tout, la conduite d'un tel engin demeure extrêmement risquée et nécessite un véritable entraînement. 

S'il a reçu le soutien de l'armée, qui a investi 1.3 million d'euros pour lui permettre de poursuivre ses travaux, Franky Zapata avoue, cependant, que le Flyboard Air ne serait pas forcément un engin très approprié dans un cadre militaire, ne serait-ce que parce que les chaussures sont fixées à la planche. "J'imagine mal un soldat atterrir sur un champ de bataille en chaussettes", confie-t-il. 

La société de Franky Zapata a mis au point un autre appareil, baptisé EZ Fly (Easy Fly), muni de deux grandes poignées, dont le pilotage s'apparente à celui d'un gyropode et qui serait beaucoup plus facile à prendre en main, en à peine une trentaine de minutes. C'est peut-être ce type d'engin qui sera développé pour être utilisé à terme par les soldats français. 

Ce n'est pas tout. L'infatigable Franky Zapata (récemment blessé gravement dans un accident de ski) travaille également sur un projet de "voiture volante" qui serait très avancé. Contrairement à la tendance actuelle, il dit ne pas croire à la faisabilité de véhicules volants électriques, en raison de trop nombreuses contraintes techniques. Du coup, il préfère rester sur le principe d'un moteur thermique et sa "voiture volante" est équipée, elle aussi, d'un réacteur. 

(Interview de Franky Zapata réalisée en mai 2019, à retrouver en intégralité dans le podcast Nouveau Monde spécial Vivatech / Mobility Tech)

Franky Zapata et son \"Flyboard\", le 14-Juillet 2019 à Paris.
Franky Zapata et son "Flyboard", le 14-Juillet 2019 à Paris. (ALAIN JOCARD / AFP)