Nouveau monde, France info

Nouveau monde. iCub, le petit robot humanoïde européen

L’INRIA de Nancy travaille sur un projet de robot à forme humaine doté de fonctions évoluées baptisé iCub.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le robot iCub a l\'apparence d\'un enfant de quatre ans
Le robot iCub a l'apparence d'un enfant de quatre ans (JIUGUANG WANG)

La chercheuse Serena Ivaldi, de l'INRIA Nancy, travaille sur le projet iCub de robot européen.

De quand date le premier robot ?

Serena Ivaldi : On parlait déjà de robot en 400 avant JC. Il s’agissait d’oiseaux automates en bois mus par de la vapeur. Ensuite, il y a eu le chevalier mécanisé de Léonard de Vinci. Les « vrais » robots sont apparus au XXème siècle.

A quoi ressemble iCub ? A quoi sert-il ? 

Serena Ivaldi : iCub est un petit robot humanoïde qui a l’apparence d’un enfant de quatre ans. Il est issu projet européen de recherche lancé en 2004. iCub a beaucoup évolué. Aujourd’hui, il recouvert d’une peau artificielle qui lui permet de détecter les contacts. Il est également équipé de capteurs de force et de jambes. Il peut réellement marcher, ce qui est une prouesse technique. Il dispose de mains comptant chacune neuf moteurs qui ont été très difficile à miniaturiser. iCub est une plateforme de recherche qui nous permet de tester des technologies. Les algorithmes que nous développons sont transposables dans des robots industriels.

Les robots doivent-ils forcément ressembler à des humains ?

Serena Ivaldi : Tout dépend de l’application. Si c’est pour transporter des charges, pas besoin d’aspect humanoïde. En revanche, pour l’interaction avec l’homme, des études ont montré que l’allure humanoïde favorisait l’interaction.

Un robot humanoïde à la maison, c’est pour quand ?

Serena Ivaldi : Pas avant plusieurs décennies ! Il reste encore plusieurs défis technologiques à relever avant de pouvoir disposer de robots humanoïdes domestiques réellement capables de se rendre utiles.

Tout l’été, Jérôme Colombain décrypte les grandes innovations numériques avec les chercheurs de l’INRIA, l’Institut National de la Recherche en Informatique et Automatique

Le robot iCub a l\'apparence d\'un enfant de quatre ans
Le robot iCub a l'apparence d'un enfant de quatre ans (JIUGUANG WANG)