Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Données personnelles : bras de fer entre Facebook et Apple

Les deux géants du numérique s’affrontent sur fond de données personnelles et de fausses nouvelles. Cela pourrait aller jusqu’au procès.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le logo Facebook photographié à Berlin en février 2016
Le logo Facebook photographié à Berlin en février 2016 (TOBIAS SCHWARZ / AFP)

On les met souvent dans le même sac quand on parle des GAFAM (Google Amazon Facebook Apple et Microsoft) mais aujourd’hui Facebook et Apple montrent clairement leurs différences. Le premier reproche au second de nouvelles règles en matière de protection des données et de publicité ciblée sur ses smartphones. De son côté, Apple réplique en attaquant Facebook sur son modèle économique.

Une querelle entre deux modèles économiques

Tout est parti de nouvelles dispositions liées à la dernière mise à jour du logiciel de l’iPhone, iOS14, selon lesquelles, à compter du printemps prochain, les applications présentes dans l'App Store devront demander aux utilisateurs s’ils sont d’accord pour que leurs données personnelles soient collectées. Évidemment, beaucoup risquent de dire non. Par conséquent, Facebook s’inquiète et proteste.

Le réseau social estime que cela va pénaliser toutes les entreprises qui utilisent Facebook pour faire de la publicité. Son créateur et directeur Mark Zuckerberg accuse Apple de faire cela pour préserver sa position dominante. De son côté, Tim Cook, le patron d’Apple, a répliqué en s'en prenant aux plateformes dont les algorithmes alimentent les théories du complot - une allusion à peine voilée au fonctionnement de Facebook qui enferme des utilisateurs dans un algorithme favorisant les fausses informations.

Ce bras de fer pourrait aller jusqu’en justice puisque, selon le site The Information, Facebook prépare une action judiciaire contre Apple, pour abus de position dominante. Il s’agit presque d'un différend fondamental entre les deux entreprises, qui n’ont pas le même modèle économique. Facebook gagne de l’argent grâce à la publicité basée sur le traitement des données personnelles, tandis qu’Apple tire ses revenus essentiellement de la vente de produits électroniques (smartphones, tablettes, ordinateurs, etc). Cela permet à Apple de se poser en véritable protecteur de la vie privée des citoyens, un positionnement stratégique et marketing qu’il cultive depuis plusieurs années. Pour sa part, Facebook s’érige, lui, en défenseur des petites entreprises qui font du commerce sur sa plateforme.

Le logo Facebook photographié à Berlin en février 2016
Le logo Facebook photographié à Berlin en février 2016 (TOBIAS SCHWARZ / AFP)