Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Des tatouages connectés

Parmi les innovations technologiques insolites figure ce projet Google. Le géant américain d'internet veut mettre au point des tatouages connectés sur les articulations des mains.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Simulation d\'un geste pour allumer une lampe de bureau connectée.
Simulation d'un geste pour allumer une lampe de bureau connectée. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

Des petits tatouages que vous pourriez avoir demain sur les mains, notamment sur les articulations des doigts, et qui servirait à piloter des objets connectés, à allumer une lumière ou à répondre à un message. Ça s’appelle Skin Mark, littéralement : marques de peau. Ce sont des capteurs intégrés dans de l’encre électronique, suffisamment minces et flexibles pour pouvoir épouser la surface irrégulière d’une articulation. Le but, c’est de pouvoir utiliser des appareils portables de manière plus simple et plus intuitive, sans regarder un clavier. Il serait également possible de déclencher une action en pliant le doigt ou en serrant le poing. L’idée est de rendre l'interaction avec la technologie plus naturelle, en transformant notre peau en pavé tactile. Ce projet est développé par des chercheurs de la Sarre, en Allemagne, depuis quelques années déjà. Et donc, Google s’y intéresse et a décidé de soutenir financièrement le projet.

Des capteurs sur la peau existent déjà

Cela ressemble à une autre innovation de Google qui s’appelle Projet Jacquard (du nom de l’inventeur français du métier à tisser), un concept de vêtements connectés. Ils ont déjà sorti un blouson en jean connecté, avec des commandes tactiles dans les manches, en partenariat avec Levi’sD’une manière générale, l’idée de développer des vêtements et des bijoux ou des tatouages connectés est un rêve technologique assez ancien.  En 2017, le MIT américain a mis au point DuoSkin, un tatouage connecté à base de feuilles d’or (matériau très conducteur), permettant, par exemple, de piloter un baladeur musical, en faisant glisser ses doigts sur le tatouage. Ces tatouages, en plus, sont de vrais bijoux représentant toutes sortes de motifs. L’idée de tout cela est de rendre l’interaction avec la technologie la plus naturelle possible. Encore faut-il avoir envie de porter sur soi des composants numériques et de faire corps, littéralement, avec la technologie...

Simulation d\'un geste pour allumer une lampe de bureau connectée.
Simulation d'un geste pour allumer une lampe de bureau connectée. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)