Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Ces entreprises high-tech qui se mobilisent contre le Covid-19

Comme de nombreuses entreprises, plusieurs compagnies du secteur high tech s’engagent contre le covid-19. Certaines tentent de transformer leurs produits technologiques en équipements médicaux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des locaux de Foxconn, à Mount Pleasant dans le Wisconsin (Etats Unis). Illustration.
Des locaux de Foxconn, à Mount Pleasant dans le Wisconsin (Etats Unis). Illustration. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

À défaut de sauver le monde, comme elles avaient promis de le faire ces dernières années, les entreprises de technologie essayent de se rattraper en mettant au point des équipements dérivés de leurs produits habituels pour lutter contre le coronavirus.

C’est le cas notamment de la marque britannique d’aspirateurs et de purificateurs d’air Dyson, qui a été l’une des premières à s’engager. Dyson a mis au point en urgence un respirateur artificiel, baptisé CoVent, qui utilise le moteur d’aspiration très spécifique qui équipe habituellement ses aspirateurs haut de gamme. Elle travaille notamment avec le fabriquant de microprocesseur Intel. Elle a promis de fabriquer 15 000 de ces appareils, qui fonctionnent sur batterie, et d’en offrir 5 000 aux hôpitaux britanniques.

Des pièces de Tesla transformées en respirateur

Le constructeur automobile américain Tesla planche également sur un respirateur artificiel. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, des ingénieurs de la marque montrent comment ils ont mis au point un appareil assez complexe à partir de pièces de la Model 3.

De son côté, le géant taïwanais Foxconn, qui fabrique habituellement les iPhone et de nombreux autres produits high-tech, va transformer l’une de ses usines aux États-Unis, située dans le Wisconsin, pour fabriquer des respirateurs, selon Bloomberg.

Apple, pour sa part, a lancé la fabrication de visières de protection pour les soignants. Le PDG, Tim Cook, en fait lui-même la démonstration dans une vidéo.

Un tiers de la fortune du créateur de Twitter 

Enfin, les riches patrons du numérique multiplient les dons et les actions caritatives. Bill Gates, à travers sa fondation, va financer des usines afin qu’elles soient prêtes à fonctionner à plein régime dès qu’un vaccin contre le Covid-19 sera trouvé. Côté dons, le plus spectaculaire est sans doute celui de Jack Dorsey, le co-fondateur de Twitter, qui promet d’offrir un milliard de dollars, soit environ un tiers de sa fortune, à la lutte contre le coronavirus.

Des locaux de Foxconn, à Mount Pleasant dans le Wisconsin (Etats Unis). Illustration.
Des locaux de Foxconn, à Mount Pleasant dans le Wisconsin (Etats Unis). Illustration. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)