Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Assistants vocaux : notre comparatif après quelques semaines d’utilisation

Une dizaine d’enceintes connectées "intelligentes" existent sur le marché. Laquelle est la meilleure ? La plus intelligente ? La plus respectueuse de la vie privée ? 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une dizaine d\'enceintes connectées intelligentes existent aujourd\'hui sur le marché.
Une dizaine d'enceintes connectées intelligentes existent aujourd'hui sur le marché. (JC/RF)

Sur la dizaine d’enceintes connectées "intelligentes" disponibles sur le marché, laquelle est la meilleure, la plus intelligente, la plus respectueuse de la vie privée ?Après quelques semaines d'utilisation, voici notre comparatif des assistants vocaux.

Le meilleur pour écouter de la musique

Les deux enceintes connectées qui offrent indéniablement la meilleure qualité sonore sont les plus chères : le HomePod d’Apple (349 euros, Siri), avec un son pur et riche en basses malgré son petit volume, et l’enceinte Sonos One (229 euros, Alexa) avec un rendu sonore performant mais un chouia moins clair à notre goût. Le résultat est encore meilleur lorsqu’on utilise ces enceintes par paires, puisqu’elles peuvent être couplées ensemble pour un rendu stéréo. Du côté des sources musicales, attention : le HomePod fonctionne uniquement avec le service Apple Music (ou bien avec n’importe quelle source sonore depuis un iPhone ou iPad via Airplay) tandis que l’enceinte Sonos One est plus ouverte puisqu’elle est compatible avec de nombreux services de musique, dont Spotify et Deezer mais… pas avec Apple Music (sauf depuis un iPhone ou iPad via l’application Sonos).

Le plus "intelligent"

L’assistant vocal réputé comme étant celui qui répond le mieux aux questions générales (historiques, techniques, pratiques… le nom du président, l’âge du capitaine…) est Google Assistant (meilleur sur smartphone, cependant, que sur l’enceinte Google Home). Microsoft Cortana se classe deuxième et Amazon Alexa n’est pas très loin derrière tandis que Siri d’Apple, lui, est à la peine mais il s’améliore. Toutefois, pour la majorité des questions usuelles qu’on peut leur poser, nous n’avons pas constaté de différences flagrantes entre tous les assistants.

Le meilleur pour écouter la radio et les podcasts

Tous les assistants vocaux permettent d’écouter n’importe quelle radio en direct via l’application Tune In (au point que les assistants vocaux pourraient bien, un jour, remplacer les postes de radio à la maison). Pour les podcasts, ça marche très bien avec Apple HomePod et Amazon Alexa (il suffit de dire "fais-moi écouter le dernier épisode de Nouveau monde", par exemple) mais pas avec Google Home en français malgré la promesse de Google sur ce point.

Le meilleur pour la maison connectée

Google Home et Amazon Alexa sont très ouverts à de nombreux objets connectés (ampoules, prises, etc.) à condition de télécharger à chaque fois la petite application du fabricant (skill). Homepod d’Apple, pour sa part, fonctionne uniquement avec les produits estampillés Homekit, la plateforme domotique de la marque à la pomme.

Le plus respectueux des données personnelles

Question sensible à laquelle il est difficile de répondre. Tous les assistants vocaux enregistrent les ordres qu’on leur donne. Ces données servent à améliorer le fonctionnement de l’intelligence artificielle et la pertinence des résultats. Il est possible de consulter l’historique des questions posées et de les effacer après coup. Dans les réglages, on peut refuser certains traitements de données. Plus mystérieux, en revanche, est l’utilisation commerciale potentielle de ces données, surtout du côté de Google et d’Amazon. Enfin, pour ceux que l’idée d’un micro ouvert en permanence révulse, rappelons que toutes les enceintes connectées disposent d’un bouton pour couper les micros. Toutes sauf… le HomePod d’Apple qui oblige, pour cela, à passer par l’application mobile dédiée.

Le moins sexiste

Siri, Google Assistant et Cortana peuvent parler, au choix, avec une voix de femme ou une voix d’homme (mais c’est une voix de femme qui est activée par défaut). En revanche, Amazon Alexa apparait comme le plus sexiste puisqu’il propose uniquement une voix de femme non modifiable.  

Une dizaine d\'enceintes connectées intelligentes existent aujourd\'hui sur le marché.
Une dizaine d'enceintes connectées intelligentes existent aujourd'hui sur le marché. (JC/RF)