Nouveau monde, France info

Nouveau monde. À l’Ircam, des chercheurs transforment des voix d’hommes en voix de femmes (et vice versa) en temps réel

Le centre de recherche Ircam, à Paris, expérimente les voix synthétiques du futur qui peupleront demain notre quotidien. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un logiciel de traitement de la voix mis au point par l\'Ircam
Un logiciel de traitement de la voix mis au point par l'Ircam (JC/RF)

L'Ircam est un centre de recherche unique au monde, créé à la fin des années 60 par Pierre Boulez, pour mener des recherches sur le son, sous toutes ses formes. De l’Ircam sont sortis de nombreuses innovations musicales, comme de nouveaux instruments tels que la guitare augmentée. Actuellement, des chercheurs travaillent notamment sur les voix synthétiques du futur.

franceinfo : À quoi ressembleront les voix synthétiques du futur ?

Nathalie Birocheau, directrice générale d’Ircam Amplify (structure de commercialisation des innovations de l’Ircam) : les voix du futur pourront se moduler en fonction de ce qu’elles auront à dire. Par exemple, un robot ne parlera pas de la même manière s’il s’adresse à une vieille personne ou à un enfant, s’il donne de bonnes ou de mauvaises nouvelles. Les assistants vocaux du futur n’auront pas toujours la même voix pour s’adresser à nous.

Des chercheurs de l'Ircam transforment des voix d’hommes en voix de femmes en temps réel et recréent des voix célèbres de personnes décédées. N’est-ce pas la porte ouverte aux "fake voices" ?

Les fausses images existent déjà et les fausses voix apparaîtront, logiquement, un jour ou l’autre. Cependant, nous n’en sommes vraiment pas encore là. En outre, nos recherches permettront, nous l’espérons, de développer un jour des applications "anti fake voices", c'est-à-dire des sortes d’antivirus de la voix, pour détecter les imitations.

Un logiciel de traitement de la voix mis au point par l\'Ircam
Un logiciel de traitement de la voix mis au point par l'Ircam (JC/RF)