Cet article date de plus de neuf ans.

La cyberattaque qui fait trembler Internet... enfin presque

écouter
Étrange affaire que cette attaque informatique sans précédent qui secoue Internet depuis plusieurs jours. Elle oppose deux entreprises privées avec une force inhabituelle. Pour autant, le fonctionnement d'Internet lui-même ne serait pas menacé.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

On appelle ça une attaque par déni de service. Derrière ce terme compliqué se cache un grand classique du cyberpiratage qui consiste tout simplement à saturer un service en lui envoyant beaucoup plus de demandes de connexions qu'il ne peut en supporter. Un peu comme un péage d'autoroute un soir de retour de vacances. Comment ça marche ? On trouve sur Internet, au marché noir, de nombreuses officines spécialisées dans ce genre de facéties qui opèrent, moyennant finance, en s'appuyant sur des réseaux d'ordinateurs dits "zombies".

Guerre autour du spam

Cette fois l'attaque vise un site suisse, basé à Genève, baptisé Spamhaus, dont l'activité consiste à relever les gros émetteurs de spams pour permettre à nos messageries électroniques de ne pas être submergés par ces courriers électroniques non sollicités. L'attaque dure depuis une semaine. Il s'agirait, selon des experts informatiques, de "la plus grosse attaque de ce genre depuis qu'Internet existe". Un chiffre : 300 Gb de données envoyées chaque seconde contre environ 100 Gb pour une attaque "classique".

Cyberbunker contre Spamhaus

Qui serait donc à l'origine de cette attaque ? Les regards se tournent vers une société néerlandaise, un hébergeur de contenu, dénommé CyberBunker parce que ses serveurs sont installés dans un ancien bunker de l'Otan. Un hébergeur un peu " spécial " qui déclare accueillir n'importe quel type de contenus tant qu'il ne s'agit pas de pédopornographie ni de terrorisme. Pourquoi cette attaque ? CyberBunker n'aurait pas apprécié d'avoir été inscrit récemment sur les listes noires de Spamhaus qui référencent les plus gros spammeurs de la planète.

Pas d'impact réel sur Internet

Là où cette affaire bien réelle a tourné au buzz médiatique exagéré, c'est en ce qui concerne les conséquences collatérales de ce cyber-règlement de compte. Contrairement à ce qu'on voulu faire croire certaines entreprises spécialisées dans la sécurité, l'Internet mondial ne semble pas avoir été réellement impactée par cette affaire. Si votre connexion Internet est un peu paresseuse en ce moment, à priori, aucun rapport avec cette cyber-attaque...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.