Cet article date de plus de sept ans.

Avec Google Allo, vous allez dialoguer avec votre téléphone

Il va falloir s’habituer à dialoguer avec des robots. Dans sa nouvelle application de communication Allo, Google fait la part belle à l’intelligence artificielle.

Article rédigé par franceinfo, Jérôme Colombain
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
L'appli Allo de Google. (AP/SIPA)

Dans sa nouvelle application de communication Allo, Google s'appuie sur l’intelligence artificielle. Comme son nom l’indique, Allo est une application de communication, à l’instar de Facebook Messenger, WhatsApp, Hangouts (de Google), WeChat (en Chine) ou encore, dans une certaine mesure, Snapchat ou Twitter. Le succès de ces applis ne se dément pas. C’est comme les SMS mais en mieux, puisque l’on peut s’envoyer des mini-messages et aussi des images, des photos annotées, des emojis, ainsi que des petites animations (appelées autocollants).

Avec Allo, les conversations peuvent être chiffrées de bout en bout afin de préserver la confidentialité des utilisateurs (cependant, ce paramètre n’est pas activé par défaut, ce que déplore d’ailleurs Edward Snowden). Allo est disponible depuis hier sur Android et sur iOS (iPhone), mais uniquement aux Etats-Unis pour l’instant.

Robot conversationnel

La particularité d’Allo est surtout d’intégrer un nouveau composant logiciel de Google, Assistant, qui fait appel à l’intelligence artificielle. Ainsi, Allo devient un "bot" (un robot), et même un "chatbot"  (robot conversationnel), qui permet de faire plusieurs choses.

D’abord, Allo propose des réponses quasi automatiques. Par exemple, vous recevez une photo de chat, et l’application peut vous suggérer de répondre  "Comme c’est mignon ! " Plus utile : on peut interroger Assistant pour obtenir des informations pratiques comme trouver un restaurant dans les environs, un billet d’avion, ou simplement répondre à une question de culture générale. On s’adresse à lui par écrit (en tapant @google) ou oralement (selon Google, 20% des requêtes Android se font aujourd’hui oralement aux Etats-Unis).

Le téléphone participe à la conversation

L’application fonctionne plutôt bien, selon quelques journalistes qui ont pu la tester en avant-première (LeMonde, 01net). Le programme "apprend" dans une certaine mesure votre manière de parler, telles que vos expressions. Il est capable de participer à une vraie petite conversation suivie et pas seulement à des questions isolées. Enfin, Allo peut reconnaître un objet ou un monument sur une photo que vous lui envoyez.

Google entend donc se positionner à fond sur l’intelligence artificielle. Il y a déjà plusieurs concurrents tels que Siri d’Apple, Cortana de Microsoft, M de Facebook ou encore Alexa d’Amazon. Cependant, il y a eu récemment des expérience assez désastreuses d’agent conversationnel. On se souvient de Tay, le robot de Microsoft qui avait tourné nazi à force d’être sollicité de manière malveillante. Google semble avoir pris ses précautions pour éviter ce genre de problème. Bref, préparez-vous à "discuter" de plus en plus avec votre smartphone.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.