Quand la péninsule ibérique "tord le bras" au Conseil européen

écouter (186min)

Avec l’invitée du Micro européen, Ana Navarro- Pedro, journaliste portugaise, le sujet du jour concerne la question de l’énergie dans la péninsule ibérique, plus précisément la fourniture de gaz et d’électricité, en Espagne et au Portugal.

Article rédigé par
José-Manuel Lamarque - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Portugal et l’Espagne ont fait front commun au Conseil européen de fin avril, en demandant un coût de l’énergie moins élevé. (Illustration) (BERNIE_PHOTO / E+ / GETTY IMAGES)

Ces deux pays, l'Espagne et le Portugal, ont réussi un coup de maître face à leurs partenaires européens. Avec l’augmentation du prix du gaz, le prix de l’électricité étant indexé sur celui du gaz, les prix ont commencé à grimper sérieusement sur les marchés internationaux. L’Espagne et le Portugal ont présenté un programme conjoint face à leurs partenaires européens demandant un plafonnement du prix de l'énergie.

Un coût de l’énergie trop élevé pour l’Espagne et le Portugal

Pour notre invitée, l’augmentation du prix de l’énergie allait peser en Espagne et au Portugal, autant pour l'industrie, le secteur économique et les foyers espagnols et portugais, les salaires étant plus faibles dans ces deux pays. C’est pourquoi le Portugal et l’Espagne ont fait front commun au Conseil européen de fin avril, en demandant un coût de l’énergie moins élevé.

L’Allemagne et les Pays-Bas s’étaient fortement opposés à la demande hispano-portugaise. A cet épique Conseil européen, le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, a menacé de quitter le Conseil en claquant la porte si aucun accord n’était possible. Enfin, le chancelier Scholz cédait en considérant qu'il y a quelque chose de spécifique dans la péninsule ibérique, qu'elle importe très peu de d’énergie.

Cette partie du continent européen compte très peu d'interliaisons de connexion avec le reste de l'Europe. Ainsi  l'Espagne demandait que le prix du gaz soit plafonné à 30 euros le mégawatt/heure, le Conseil a cédé mais le mégawatt/heure sera à 50 euros. Il a été clair que cet accord était valable pour 12 mois. 

Le développement des énergies renouvelables au Portugal

Les énergies renouvelables sont très développées au Portugal, 60% environ de l'énergie produite est produite par le biais des énergies alternatives. De par sa géographie, le Portugal a beaucoup investi dans les énergies éoliennes, solaires, hydrauliques.

L’Espagne bénéficie aussi de conditions géographiques qui lui permettent d’opter pour les énergies renouvelables, même si ce pays produit aussi de l’énergie nucléaire.

Le développement du port de Sinès

Le port de Sinès au Portugal est un port en eaux profondes et favorablement placé sur la route maritime des Amériques. C’est la raison pour laquelle le gouvernement portugais va continuer les travaux de 2016 afin de recevoir des pétroliers, méthaniers et porte-conteneurs. Un port qui dans l’avenir pourra concurrencer les ports de d’Anvers et de Rotterdam.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.