Micro européen, France info

Micro européen. Manuel Valls dans la course à la présidentielle

Quatre jours après le renoncement de François Hollande à l'élection 2017, le Premier ministre Manuel Valls a annoncé cette semaine sa candidature à la primaire à gauche.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Manuel Valls en meeting à Audincourt (Doubs), le 7 décembre 2016
Manuel Valls en meeting à Audincourt (Doubs), le 7 décembre 2016 (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Manuel Valls sera-t-il le personnage principal ? Le calendrier est-il propice pour cette primaire ? Les invités donnent leur analyse.
Pour Richard WERLY, correspondant du journal suisse Le Temps et Maria VALDERRAMA du quotidien espagnol El Mundo, Manuel Valls va devoir trouver sa position.

Manuel Valls présentera le bilan de son gouvernement sortant

Mais il risque d'être confronté à de nombreux candidats au sein du camp socialiste. Sans compter Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, candidats eux aussi à la présidentielle mais hors primaire. Il n'est pas sûr qu'il soit favori, d'autant qu'il est un candidat par défaut : sans le renoncement de François Hollande, il ne serait pas dans la course et les votants pourraient s'en souvenir.

On peut s'interroger sur le calendrier de cette primaire

Elle vient juste après la très médiatique primaire de droite et le temps est resserré car le premier tour est dans moins de deux mois. Dans cette course, des candidats comme Arnaud Montebourg sont partis plus tôt que d'autres.

Il y a aussi une inconnue : alors que la droite a eu plus de 4 millions d'électeurs, combien de sympathisants de gauche viendront voter fin janvier ? 

Manuel Valls en meeting à Audincourt (Doubs), le 7 décembre 2016
Manuel Valls en meeting à Audincourt (Doubs), le 7 décembre 2016 (SEBASTIEN BOZON / AFP)