Ma France championne du monde, France info

Odon Vallet : "Mon pavé 2018, c’est l’éducation d’excellence pour les jeunes"

L'enseignant et écrivain Odon Vallet, spécialiste des religions, est l'invité d'Olivier de Lagarde. Il lutte pour l'éducation d'excellence des jeunes à travers la fondation Vallet. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Odon Vallet, en juillet 2015.
Odon Vallet, en juillet 2015. (MAXPPP)

Odon Vallet est un intellectuel et universitaire, spécialiste des religions. En 1999, il fonde avec son frère la fondation Vallet, sous l’égide de la Fondation de France. Grâce à leur fortune et leur héritage, ils financent des bourses d’étudiants en difficultés financières, à l’étranger notamment, comme en Afrique ou en Asie. Il consacre son pavé à l’éducation d’excellence pour les jeunes.

Olivier de Lagarde : N’est-ce pas le rôle des Etats de financer les études des jeunes qui n’en ont pas les moyens ?

Odon Vallet : Les Etats font ce qu’ils peuvent, nous, nous faisons autrement. Nous avons remis 55 000 bourses en 19 ans. Nous avons eu 230 polytechniciens, nous avons aussi le plus grand réseau de bibliothèques de toute l’Afrique francophone au Bénin, avec plus d’un million de lecteurs par an. L’Etat ne peut pas tout faire.

Vous étiez à la tête d’une fortune estimée à 65 millions d’euros, vous auriez pu vivre comme un nabab. Vous avez décidé de donner la totalité de cette fortune. N’est-ce pas singulier de donner ses biens ?

Non parce qu’ils m’apportent finalement autant et peut-être plus que ce que je leur donne. Moi je leur donne de l’argent mais en réponse ils me donnent tant, tant, et tant. On a, à l’heure actuelle, à Louis-le-Grand, sans doute le meilleur élève de toute l’histoire de l’éducation en France venant d’Afrique. Il est encore meilleur que Senghor. C’est incroyable mais vrai !

Vous aidez des jeunes en leur offrant des bourses, que leur demandez-vous en échange ?

Rien. De réussir. On m’appelle l’adjudant Vallet, vous savez, parce que je suis exigeant envers moi-même et envers eux. Mais ils me surprennent généralement agréablement.

Odon Vallet, en juillet 2015.
Odon Vallet, en juillet 2015. (MAXPPP)