Les Pourquoi, France info

Pourquoi n’y a-t-il que des "conneries" à la télé ?

"Y’a que des conneries à la télé!" Pardon pour le terme ; ce n’est pas moi qui le dit, ce sont 99% des Français : pour une fois, les intellos de la presse parisienne sont d’accord avec les chauffeurs de taxi !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Le choix du programme télé peut susciter quelques frictions... © fotolia)

C’était le refrain quand n’existaient que trois chaînes, c’est le même constat depuis l’arrivée de la TNT. 

Des programmes débiles pour se sentir plus intelligents

Pour quelle raison un niveau souvent si médiocre? Parce que c’est fait exprès! C’est la théorie de Carlo Freccero, philosophe et sociologue italien qui s’est tellement intéressé à Berlusconi et à ses télévisions qu'il a fini par travailler pour lui. Il dit avoir vérifié partout sa théorie : les téléspectateurs sont comme tout le monde, ils aiment se sentir intelligents. Donc, comme tout le monde, plus intelligents que les gens qu'ils voient à l’écran. Plus les candidats de la télé réalité, ou d’autres émissions paraissent débiles, ou ignares, plus les gens se sentent bien, car au dessus de ça. 

Le "syndrome du fromage" 

Une preuve? Ce sont les productions elles-mêmes qui montent les bêtisiers : les pires phrases des candidats. C'est de l'intérieur que la bêtise est mise en avant. 

L’explication est ensuite mathématique : si on veut faire un truc qui marche (de l’audience, ou autre chose), avant de plaire à tel ou tel, il faut surtout ne pas déplaire. Appellons ça "le syndrome du fromage". Il y a en France de très bons fromages. Tout le monde est d’accord pour dire qu’une tome de Savoie, qu’un vieux Cantal, qu’un chèvre artisanal, est bien meilleur que la daube industrielle insipide qui remplit les rayonnages des supermarchés. Et pourtant, c’est ce qui se vend le mieux : les fromages sans goût sous plastique (ou parfois au goût de plastique). Certes, ils ne plaisent vraiment à personne. Mais inversement : ils ne déplaisent vraiment à personne. La fameuse "ménagère de moins de 50 ans" préfère acheter du camembert au gout de plâtre, mais que toute la famille termine, plutôt qu’un fromage délicieux mais typé que les enfants vont laisser dans l’assiette.

"La connerie est universelle"

Quel rapport avec la télé? Quand vous posez la question aux téléspectateurs, ils assurent qu’à la place des talk-shows ou des jeux débiles, ils préféreraient un documentaire ou une émission culturelle. Tous sont d’accord pour voir autre chose que des conneries. Oui, mais quoi? Un doc sur l’Egypte des pharaons? Sur les ours? Sur l’enfance de Mozart? Personne n’est d’accord. L’audience se segmente, donc elle baisse.

Je cite à nouveau Freccero : "L’intelligence est fragmentée. La connerie est universelle"

 

Jusqu’à preuve du contraire…

(Le choix du programme télé peut susciter quelques frictions... © fotolia)