Les Pourquoi, France info

Pourquoi n'y a-t-il pas un litre de vin dans un litron de rouge ?

Les habitués des restaurants le savent, la bouteille du vin de la maison est composée de trois quarts. Mais si, trois fois un quart de vin (25cl, ce qu'on appelle un pichet), bref 3/4, ça fait 75 centilitres. En non pas 70cl, comme la plupart des bouteilles vendues dans le commerce. Pourquoi, dans notre pays si attaché au système métrique, avons-nous abandonné le litre comme unité de base pour le vin, tout en utilisant le mot "litron"?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

De nombreuses
explications ont été avancées
 : les bouteilles de verre devant être
soufflées d'un coup, l'unité de mesure était la capacité pulmonaire du
souffleur, ou encore, cela correspondrait à une consommation "normale" pour un repas pour une personne. On a dit aussi que
c'était meilleur pour la conservation du vin. Encore une fois, cela ne tient
pas, puisque les magnums sont censés être parfaits !

En fait, il y a bien une
logique. Et elle est commerciale !
Historiquement, les marchands de vin
bordelais faisaient beaucoup de commerce avec les Anglais. Et ces derniers
avaient des exigences particulières. Notamment celle de passer commande non pas
en litres mais en gallons, l'unité pratiquée à Londres (pour mémoire, un gallon
contient 4,54609 litres). Du coup, il fallait que leurs barriques en gallons se
convertissent en bouteilles facilement. Or c'est un petit miracle que permet
une base de 75 cl ! Sortez la calculette : le hasard a fait que 2 gallons
valent 2 fois 4,54609 litres, donc disons 9,09 litres. Or il se trouve que
douze bouteilles de 75 cl contiennent exactement 9 litres. Voilà pourquoi la
contenance de 75 cl a été adoptée. Ce n'était pas un litre, ce fut un
litron. 

Quant aux 9 petits
centilitres égarés dans la transaction, ne vous inquiétez pas, ça paye le
pourboire. C'est le cas de le dire. 

Jusqu'à preuve du
contraire...

 

(©)