Les Pourquoi, France info

Pourquoi les hommes ont-ils des tétons alors qu’ils n’allaitent pas ?

C’est une question qui hante l’homme depuis des millénaires. À quoi servent ces tétons, pas plus utiles que deux extincteurs sur une planche de surf ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Radio France)

Soit ces tétons servent à quelque chose, mais à quoi ? L’homme, le mâle, serait-il incomplet sans allaiter ? Soit, inversement, les tétons masculins sont purement décoratifs pour ne pas dire superflus, et dans ce cas Dieu a failli. La controverse agite encore les théologiens.

Le zoologiste canadien Charles Francis découvre une race de chauve-souris appelées diascoptères, dont les mâles présentent des mamelles fonctionnelles : elles délivrent du lait quand on les presse. La quantité n’est pas mirifique en comparaison de celle fournie par leurs femelles, mais suffisante pour faire patienter les bébés quand la mère s’est absentée. Cette découverte semble prouver que les tissus mammaires des mammifères mâles sont similaires à ceux des femelles. Ce qui manque? un environnement hormonal différent. C'est un cas extrême. Il ne répond pas à la question : pourquoi les hommes ont-ils des tétons, tels deux phares sans ampoule ?

 

Il faut remonter au stade de l’embryon pour comprendre

Les premières semaines, seul s’exprime le chromosome X, le chromosome féminin, y compris chez les garçons. Pendant six semaines, le développement est asexué, ou plutôt indifférencié. Tout change à la sixième semaine de vie fœtale. Si c’est une fille, un second chromosome X  va entrer en jeu et induire la formation des organes féminins (vulve, utérus, ovaires) et générer la production d’hormones féminines comme l’œstrogène et la progestérone. Si c’est un garçon, c’est le chromosome Y qui déboule. Il va commander la formation des organes mâles (pénis et testicules), baignés par l’arrivée de l’hormone masculine, la testostérone. Mais entre-temps, le petit embryon unisexe avait déjà lancé la fabrication des tétons. Il est trop tard pour revenir en arrière. Chez le garçon ils ne bougeront plus, restant à l’état de mamelles rudimentaires, pour ainsi dire fossilisées.Un mystère scientifique éclairci. Une aubaine pour les boutiques de piercing.

 Jusqu’à preuve du contraire. 

(© Radio France)