Cet article date de plus de dix ans.

Pourquoi la lune apparaît-elle plus grosse à l'horizon qu'en haut dans le ciel?

"C'était, dans la nuit brune, Sur le clocher jauni, La lune, Comme un point sur un i." Ballade à la lune d'Alfred de Musset
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

Musset a raison . Au cinéma, c'est un peu différent.
Dans E.T., la lune est énorme. On peut faire du vélo devant, à contre-jour.
Dans Nosferatu, chef d'œuvre de l'épouvante, elle est si frêle, là-haut dans le
ciel, qu'elle réussit à peine à éclairer le cou ensanglanté de la vierge
ponctionnée par le vampire. Dans la vraie vie, c'est pareil.

La lune semble toujours
plus grosse à l'aurore, lorsqu'elle se tient à l'horizon. Pour quelle
raison? 

Hypothèse optique : on pourrait croire que les couches d'air
de l'atmosphère font "loupe". Certes, les caméras de Murnau en 1921
n'utilisaient pas les mêmes focales que celles de Spielberg en 82. Mais c'est
encore plus simple que ça. 

Il s'agit uniquement d'un effet de comparaison.

Au zénith ou au couchant, la lune a évidemment toujours le
même diamètre, soit 3.476 km,
à quelques mètres près. Seulement, lorsqu'elle pointe tout au dessus de nos
têtes, très haut dans le ciel, on n'a rien avec quoi la comparer. On ne peut
donc pas se rendre compte de sa taille véritable. Elle parait perdue au milieu
de l'immensité astrale.

Au contraire, quand la lune est à l'horizon , on lui trouve
des points de référence. Par exemple le grand immeuble de verre dans lequel
elle se reflète. Ou l'arbre qui se dessine dans le lointain. Et c'est là qu'on
la trouve énorme.

Et l'on revient à Musset : la lune lui parait grosse, car il
a le clocher comme référence.  Voilà qui rappelle la blague de Coluche : "Je connais un
mec tellement petit, que la première fois que je l'ai vu, j'ai cru qu'il était
loin."
Jusqu'à preuve du contraire...

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.