Les informés du matin, France info

Crise chez les Républicains, projet de loi antiterroriste... Les informés du matin du mercredi 2 juin

Tous les matins, les informés débattent sur franceinfo des sujets qui font ou feront l'actualité du jour.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le plateau des Informés du mercredi 2 juin.
Le plateau des Informés du mercredi 2 juin. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Les débatteurs des informés du matin, autour de Marc Fauvelle et Renaud Dély, mercredi 2 juin sont Carole Barjon, éditorialiste politique à l’Obs et Henri Vernet, rédacteur en chef adjoint au Parisien-Aujourd’hui en France.

Les thèmes

Crise à LR : y-a-t-il deux droites irréconciliables ? Le parti Les Républicains a connu une nouvelle crise après les déclarations du numéro 2 du parti, le vice-président délégué Guillaume Peltier, qui applaudit Robert Ménard, et indique partager les "mêmes convictions" et se dit prêt à travailler avec lui. L'homme a été recadré par Christian Jacob, et surtout Damien Abad ou encore Éric Woerth, pour qui la barrière avec le RN est "infranchissable". Entre celle attirée par Emmanuel Macron, comme Renaud Muselier, Christian Estrosi et d’autres en Paca et ailleurs, et celle qui semble sur le point de succomber à Marine Le Pen, y-a-t-il aujourd’hui deux droites irréconciliables ?

Projet de loi antiterroriste à l’Assemblée nationale : ce texte menace-t-il nos libertés ? L’examen du projet de loi antiterroriste à l’Assemblée Nationale a débuté mardi 1er juin. Le texte prévoit notamment des mesures supplémentaires pour encadrer la sortie de prison des détenus condamnés pour terrorisme. Avec en particulier des mesures qui visent à éviter les "sorties sèches" des détenus condamnés pour terrorisme. À savoir, d’une part, le passage d’un à deux ans des "mesures individuelles de contrôle administratif et de surveillance" (Micas), c’est-à-dire les ex-assignations à résidence créées par la loi sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme de 2017. Et d’autre part, la création ad hoc d’une "mesure judiciaire de réinsertion sociale antiterroriste". De plus, il est également question d'un algorithme pour tenter de déceler, en surveillant les données de communication de l’ensemble de la population, la radicalisation terroriste de personnes n’appartenant à aucun réseau connu. Ce texte menace-t-il nos libertés ?

Le plateau des Informés du mercredi 2 juin.
Le plateau des Informés du mercredi 2 juin. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)