franceinfo les informés, France info

Les informés. Prélèvement à la source : "Si ça c’était passé il y a un an, ce serait passé crème"

Les informés de franceinfo sont revenus jeudi 30 août sur le prélèvement à la source et le doute soulevé par Emmanuel Macron quant à son application au 1er janvier 2019.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Emmanuel Foulon, porte-parole de la délégation socialiste belge au Parlement européen, ancien arbitre de football.
Emmanuel Foulon, porte-parole de la délégation socialiste belge au Parlement européen, ancien arbitre de football. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le prélèvement à la source doit être appliqué en France au 1er janvier 2019. Mais Emmanuel Macron a dit avoir demandé jeudi 30 août des "réponses précises" avant de donner son feu vert pour l'application de la réforme fiscale.

Une apparente hésitation du chef de l'État français qui s'explique par le fait qu'il n'a plus autant "le vent en poupe" qu'il y a un an, selon Emmanuel Foulon, porte-parole de la délégation socialiste belge au Parlement européen.

L'extrait

franceinfo : Notre système d'imposition est-il dépassé ?

Emmanuel Foulon :  Vous parlez à quelqu’un qui a son impôt prélevé à la source depuis toujours. Moi je suis d’origine belge mais ça se fait dans la plupart des pays européens de manière tout à fait normale. C’est même l’inverse qui nous paraît anormal. Au niveau européen, vous n’êtes que deux États à encore le faire. Je pense sincèrement que c’est un système qui vient du passé. Maintenant, par rapport à la prestation et à ce qu’a raconté Macron, je trouve que le symbole d’un report de cette taxation serait de nouveau un signal négatif. L’inquiétude autour de la mise en œuvre de cette mesure, on sent vraiment un gros malaise, c'est qu'il y a un an, le président Macron avait le vent en poupe. On imagine en octobre voir voter la loi Travail ou faire passer la réforme de la SNCF, ça passerait de manière beaucoup plus difficile. La situation actuelle du gouvernement Macron est beaucoup plus délicate et c’est pour ça qu’ils ont peur.

Les invités

Carole Barjon du Nouvel Obs

Emmanuel Foulon, porte-parole de la délégation socialiste belge au Parlement européen, ancien arbitre de football

 Flore Santisteban, maître de conférences à Sciences po Paris et chercheuse au CEVIPOF

 Jean-Daniel Levy, directeur du département politique et opinion d’Harris interactive

Emmanuel Foulon, porte-parole de la délégation socialiste belge au Parlement européen, ancien arbitre de football.
Emmanuel Foulon, porte-parole de la délégation socialiste belge au Parlement européen, ancien arbitre de football. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)