Les informés de franceinfo, France info

Les informés. L'Europe divisée en "deux camps" au sujet de l'accueil des migrants

Les invités des "Informés de franceinfo" ont débattu lundi de la politique migratoire de l'Europe. Le gouvernement d'Angela Merkel en Allemagne est menacé en raison des divergences politiques sur le sujet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le journaliste Anthony Bellanger, invité de l\'émission \"Les informés de franceinfo\" lundi 2 juillet
Le journaliste Anthony Bellanger, invité de l'émission "Les informés de franceinfo" lundi 2 juillet (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

La coalition gouvernementale d'Angela Merkel menace de s'effondrer en Allemagne. Le ministre de l'Intérieur envisage de démissionner, en raison de profonds désaccords avec la chancelière au sujet de la politique migratoire. L'Allemagne a déjà accueilli plus d'1,5 million de migrants en quelques années. En Europe, "il y a deux camps qui se définissent" et qui s'opposent sur la question de l'accueil des migrants, a estimé lundi 2 juillet sur franceinfo, Anthony Bellanger, journaliste et chroniqueur à France Inter.

L'extrait

franceinfo : Le ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini a lancé l'idée d'une Ligue des ligues en Europe réunissant les mouvements qui veulent défendre leur frontière. Est-ce que ça peut créer des petits, comme cet axe entre l'Italie, l'Autriche et l'Allemagne ?

Anthony Bellanger : Il y a d'autres axes qui peuvent se mettre en place. Je rappelle qu'en Espagne, il y a un gouvernement socialiste qui est plus solidaire avec les politiques européennes et souhaite accueillir des migrants. C'est aussi le cas au Portugal et en France où l'Europhilie a remporté la partie. On voit bien qu'il y a deux camps qui se définissent. L'Allemagne n'a pas du tout abandonnée cette idée d'accueillir des migrants. Elle continue à le défendre. Quand l'Allemagne a accueilli 1,5 million de migrants, l'Afd (l'extrême-droite allemande) a fait 12%. En France, on est à 33%. On n'est pas du tout dans les mêmes ordres, même si cela bouleverse l'ordre politique. Pour la première fois, le Bundestag a six partis représentés. On a une espèce de conjuration des ligues. On a un axe frontalier, qui a toujours défendu les invasions, qui se poursuit jusqu'en Hongrie, en Europe orientale, qui est un axe de la résistance où l'extrême-droite est extrêmement importante. Et puis vous avez l'Europe périphérique, l'Espagne, le Portugal, la France, le Bénélux et l'Allemagne qui seraient plutôt des pays d'accueil.

Les invités

Catherine Rambert, journaliste, créatrice du réseau Women strategy for success  

Anthony Bellanger, journaliste, chroniqueur à France Inter

Stéphane Vernay, directeur de la rédaction parisienne de Ouest France  

François d’Orcival, éditorialiste politique à Valeurs Actuelles

Le journaliste Anthony Bellanger, invité de l\'émission \"Les informés de franceinfo\" lundi 2 juillet
Le journaliste Anthony Bellanger, invité de l'émission "Les informés de franceinfo" lundi 2 juillet (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)