Les informés de franceinfo, France info

Les informés. " Il y a un seul vrai pouvoir, c'est le pouvoir exécutif qui est en fait un pouvoir législatif"

Les invités des "Informés de franceinfo" sont notamment revenus, mercredi 6 juin, sur le rythme de travail intense des députés à l'Assemblée nationale.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Matthieu Niango, philosophe, essayiste, cofondateur du mouvement À nous la démocratie ! sur franceinfo, le 6 juin 2018.
Matthieu Niango, philosophe, essayiste, cofondateur du mouvement À nous la démocratie ! sur franceinfo, le 6 juin 2018. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Projet de loi Asile et immigration, Agriculture et alimentation, projet de loi Elan sur le logement ou encore examen du texte sur la formation professionnelle. Nombreux sont les députés qui se disent épuisés. Après des semaines de 80 heures à l'Assemblée nationale, beaucoup de parlementaires sonnent l'alarme en direction du gouvernement, accusé d'imposer des cadences infernales aux députés. Le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy, "partage le souhait de beaucoup de députés, d'avoir un ordre du jour plus raisonnable et plus organisé". François de Rugy dit aussi qu'"il n'entend pas les députés se plaindre de trop travailler [...] mais ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas un fonctionnement normal d'une assemblée". Les invités des "Informés de franceinfo" sont notamment revenus sur ce thème d'actualité mercredi 6 juin.

L'extrait 

franceinfo : Beaucoup de lois attendent encore leurs décrets d'application. Est-ce un problème d'organisation comme le dit François de Rugy ou y a-t-il un message subliminal de la part des parlementaires ? 

Matthieu Niango : Je pense qu'il y a deux messages. Le premier est un message politique, c'est un peu l'après-vente du ratage sur le glyphosate, notamment du côté de la France insoumise, c'est de bonne guerre. Mais il y a un deuxième aspect que je trouve plus intéressant, plus historique, c'est que depuis qu'on est petit on dit 'un des fondements de la démocratie, c'est la séparation des pouvoirs, l'exécutif, le législatif et le judiciaire. Ils sont séparés, c'est bien comme cela, c'est Montesquieu qui dit ça. C'est complètement faux. Je n'ai jamais constaté ça, il n'y a pas du tout de séparation. Et puis, il y en a deux qui ont décidé de ne plus faire semblant, c'est le président de la République qui dit 'en fait, on est dans une monarchie élective, vous allez voir ce que vous allez voir'. Il le fait sans aucune hésitation. Et puis, c'est aussi la France insoumise. Mélenchon qui en fait, quand on regarde dans le détail, a parfaitement compris à quoi servait le parlement, à délivrer des messages, à montrer qu'on travaillait, à montrer qu'on était prêt à gouverner. L'autre fois, il a dit 'mais si je voulais créer un gouvernement, regardez mes ministres sont là, regardez comment ils travaillent'. Lui n'a pas du tout l'intention d'infléchir la loi. Donc les deux groupes, le gouvernement et la France insoumise, ont parfaitement compris, et nous font parfaitement comprendre qu'en réalité, il y a un seul vrai pouvoir, c'est le pouvoir exécutif qui est en fait un pouvoir législatif. 

Les invités 

Erwan Le Noan, consultant au cabinet Altermind, membre du conseil scientifique de la Fondapol, enseignant à Sciences Po et chroniqueur pour L’Opinion

Matthieu Niango, philosophe, essayiste, cofondateur du mouvement À nous la démocratie !

Audrey Goutard, chef adjointe du service Enquêtes/Reportages de France Télévisions, présentatrice de L’instant T sur franceinfo

Éric Mettout, directeur adjoint de la rédaction de L’Express

Matthieu Niango, philosophe, essayiste, cofondateur du mouvement À nous la démocratie ! sur franceinfo, le 6 juin 2018.
Matthieu Niango, philosophe, essayiste, cofondateur du mouvement À nous la démocratie ! sur franceinfo, le 6 juin 2018. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)