Les informés de franceinfo, France info

Les informés. Communication d'Emmanuel Macron : "Il se fait plaisir, il s'en fout, il n'a aucune opposition"

Les invités de l'émission "Les informés de franceinfo" ont débattu mercredi du déplacement d'Emmanuel Macron en Afrique et de la communication du président de la République.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Éric Mettout, directeur adjoint de la rédaction de l\'Express, invité de franceinfo mercredi 4 juillet
Éric Mettout, directeur adjoint de la rédaction de l'Express, invité de franceinfo mercredi 4 juillet (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

C'est une image qui a marqué la visite d'Emmanuel Macron en Afrique : le président de la République en train de danser dans la salle de spectacle du Shrine, à Lagos, au Nigeria. "Ce qui se passe au Shrine reste au Shrine", a plaisanté Emmanuel Macron. Une séquence décalée au service de la communication du président de la République.

L'extrait

franceinfo: Est-ce que vous a étonné et amusé de voir le président de la République comme ça ?

Éric Mettout : Moi, j'ai trouvé ça formidable. Au-delà de la communication en France, ce qu'il a fait à Ouagadougou, il est en train de réconcilier un peu l'Afrique avec la France. Là-dessus, respect. Quand il fait ça, c'est formidable. Mais quand il parle de "pognon de dingue", c'est un peu moins formidable. Il se fait plaisir, il s'en fout, il a une majorité formidable, il n'a aucune opposition. La concurrence s'est tuée toute seule. Wauquiez et Le Pen sont aux abonnés absents. Mélenchon fait du Mélenchon. Il est tout seul. Évidemment qu'il occupe tout l'espace, les autres ne sont pas là.

Les invités

Emmanuel Pierrat, avocat et essayiste, président du Pen Club  

Jean-Christophe Gallien, politologue, président de JCGA  

Éric Mettout, directeur adjoint de la rédaction de L’Express  

Jad Zahab, essayiste, président du Parlement des étudiants

Éric Mettout, directeur adjoint de la rédaction de l\'Express, invité de franceinfo mercredi 4 juillet
Éric Mettout, directeur adjoint de la rédaction de l'Express, invité de franceinfo mercredi 4 juillet (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)