Cet article date de plus de quatre ans.

Les Informés. 30 ans de franceinfo : "Ce qui a tout changé, c'est l'arrivé du téléphone portable !"

écouter (27min)

Les Informés ont soufflé les 30 bougies de franceinfo vendredi. Laurence Ferrari, Yolaine de La Bigne, Christophe Hondelatte, Nicolas Poincaré, Pascal Delannoy et Laurent Guimier étaient invités à raconter leurs souvenirs de la radio, où ils ont tous travaillé.

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Capture d'écran de la régie de franceinfo dans un reportage d'Antenne 2 sur le début de la radio. (INA)

Laurence Ferrari : "C'est moins artisanal aujourd'hui qu'à l'époque"

"C'est moins artisanal aujourd'hui qu'à l'époque" a commencé Laurence Ferrari. La journaliste et animatrice sur CNews a intégré la rédaction de franceinfo en 1998, pour devenir journaliste "médias et communication" jusqu'en 2000"On cassait les téléphones des cabines publiques pour mettre nos pinces et envoyer les sons." s'est-elle souvenue.

Nicolas Poincaré : "Ce qui a tout changé, c'est l'arrivée du téléphone portable !"

"Ce qui a tout changé, c'est l'arrivée du téléphone portable !" a poursuivi Nicolas Poincaré. Il a vécu le lancement de la chaîne, en 1987, avant de devenir grand reporter, jusqu'en 2001, puis présentateur, de 2009 à 2011. "Je crois qu’on a eu les premiers. La première fois que j’ai pu le ramener chez moi j’ai fait une blague, j’ai appelé chez moi, ma femme, sur le palier, en lui disant "je ne vais pas pouvoir rentrer ce soir", et en même temps je sonnais. Elle a ouvert la porte et elle m’a vue, ça parait con aujourd’hui, mais c’était juste pas normal que quelqu’un puisse être à la fois au téléphone et sur le palier."

Christophe Hondelatte : "À l'époque, franceinfo se construit contre France Inter"

Christophe Hondelatte s'est remémoré les premières années de franceinfo, où il a travaillé en 1989 : "On commençait à 6 heure le matin, on finissait à minuit, personne n'avait jamais vu des gens travailler comme ça. Et surtout il y avait un truc : on obéissait vachement aux chefs à franceinfo. À France inter, dès qu’un chef proposait un sujet, on débattait. À franceinfo, le chef sortait sa dépêche et disait "tu fais ça", point. Et on le faisait."

Yolaine de La Bigne : "Tous les jours on me parle de franceinfo !"

Pour Yolaine de La Bigne, chroniqueuse à franceinfo jusqu'en 2001, la radio est un média à part, où "la voix devient une espèce d'amitié." "Tous les jours, on me parle de franceinfo" a-t-elle confié, "Je crois que c'est une des magies de la radio." 

Laurent Guimier : "Depuis que la chaîne de télé a été lancée, la radio ne s’est jamais aussi bien portée" 

Laurent Guimier, le directeur de franceinfo de 2014 à 2017, est revenu sur la création de la chaîne de télévision franceinfo : "Depuis qu'elle a été lancée, la radio ne s'est jamais aussi bien portée. C'est la preuve que la télé ne tue pas la radio !"

>>> Regardez l'émission en replay

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.